Début

Théâtre privé : « Les aides ASTP représentent en moyenne 13 % du CA de billetterie des théâtres »

Paris - Publié le jeudi 13 décembre 2018 à 18 h 15 - n° 135532 • En moyenne, un théâtre privé reçoit 220 140 € d’aides par an, pour 59 938 € de taxe fiscale qu’il acquitte, soit une ressource nette de 160 202 €,
• En moyenne globale, les théâtres réalisent un chiffre d’affaires de billetterie annuel de 1,712 M€ pour 62 329 entrées payantes par saison et un prix moyen du billet de 27,48 € HTHTHors Taxes
• Le montant moyen des aides ASTPASTPAssociation pour le soutien du théâtre privé par représentation est de 613 €,
• Les aides ASTP représentent en moyenne 13 % (soit 220 140 €) du CACAchiffre d'affaires de billetterie des théâtres,
• Le fonds de soutien aide les théâtres en moyenne à hauteur de 3,53 € par billet vendu, 
telles sont les principales informations issues de l'étude sur les aides ASTP reçues et la taxe fiscale acquittée par les théâtres entre les saisons 2012-2013 et 2016-2017, dont News Tank rend compte le 13/12/2018. Cette étude a été réalisée sur la base de 39 théâtres adhérents à l’ASTP ayant bénéficié du fonds de soutien au cours de chacune des cinq saisons entre 2012-2013 et 2016-2017. Ces 39 théâtres représentent 80 % du total actuel des membres actifs de l’ASTP, soit 48 théâtres éligibles à la garantie en 2018.

« Le fonds de soutien intervient sur 40 % des représentations proposées par les théâtres. Cela montre le poids déterminant de l’ASTP par rapport au volume d’activité de ses adhérents. Mais cela veut aussi dire que, pour la majeure partie de leur activité, les théâtres sont sans le filet de protection que constitue l’ASTP. Cette proportion a tendance à diminuer en raison de la multiplication du multi-horaire, avec des exploitations de courte durée en journée et à 19h, sur lesquelles le fonds de soutien n’intervient pas en garantie », indique Antoine MasureAntoine Masure, délégué général de l’ASTP, à News Tank.

« Le modèle défendu par l’ASTP trace une voie intermédiaire entre un modèle purement libéral et celui du théâtre subventionné. Grâce à la taxe, ce modèle est assis sur un principe de régulation, par lequel les “gros” soutiennent les “petits” et les succès viennent en aide aux échecs. Ce modèle suppose qu’un théâtre privé est censé trouver par lui-même les moyens d'équilibrer son exploitation, ce qui implique une préoccupation constante de la fréquentation, sans laquelle d’ailleurs, un spectacle ne peut guère atteindre sa maturité artistique. Sur ce point, on aurait tort de penser que cette préoccupation de fréquentation impose des choix de programmation supposés “faciles” : la très grande diversité de l’offre des théâtres privés en apporte tous les jours la preuve », relève l’ASTP.

« L’ASTP est convalescente, parce que nous avons pris des mesures draconiennes : la baisse des taux de garantie a produit des effets immédiats sur notre résultat 2018. Nous avons aussi obtenu des hausses de subventions de l'État et de la Ville de Paris et avons retrouvé des marges en matière de taxe sur 2018. Nous prévoyons ainsi une amélioration de la perception de la taxe de l’ordre de 15 % dans notre dernier budget voté en 2018. Cela s’explique aussi par un travail de recouvrement plus minutieux mais aussi par les effets de notre accord avec le CNVCNVCentre national de la chanson, des variétés et du jazz. L’année 2018 devrait être une année à l'équilibre, sans appel aux réserves ou aux produits exceptionnels, ce qui serait une première depuis six ans », poursuit Antoine Masure.
© ASTP
© ASTP

Présentation
  • Théâtre privé : « Les aides ASTP représentent en moyenne 13 % du CA de billetterie des théâtres »1/3

    Méthodologie :

    • L'étude a été réalisée sur la base de 39 théâtres adhérents à l’ASTP ayant bénéficié du fonds de soutien au cours de chacune des cinq saisons entre 2012-2013 et 2016-2017. 
    • Les représentations prises en compte sont toutes les représentations assujetties à la taxe ASTP et déclarées par le théâtre, qu’elles soient ou non sous garantie, y compris les représentations jeune public.
    • Les représentations assujetties à la taxe ASTP, accueillies dans les théâtres, mais déclarées par un autre redevable que le théâtre (location), ainsi que les représentations non assujetties à la taxe ASTP ne sont pas retenues. Les mêmes principes valent pour le décompte des entrées payantes.
  • Théâtre privé : « Les aides ASTP représentent en moyenne 13 % du CA de billetterie des théâtres »2/3

    Méthodologie :

    • Les montants d’aides versées et de taxe acquittée correspondent aux flux de trésorerie enregistrés pour chaque saison considérée. S’agissant des aides, ces flux incluent des remboursements des théâtres à l’ASTP, en cas d’exploitation bénéficiaire ou de « trop versé » sur des avances.
    • Les aides prises en compte dans l'étude sont : 
      • la garantie ASTP,
      • les aides à la création (en faveur de nouveaux spectacles),
      • les aides à l’emploi d’artistes et/ou de techniciens,
      • l’allocation au montage.
    • Le cumul de ces aides ne peut excéder 70 % du déficit constaté
  • Théâtre privé : « Les aides ASTP représentent en moyenne 13 % du CA de billetterie des théâtres »3/3

    Échantillon étudié :

    • 39 théâtres étudiés adhérents à l’ASTP ayant bénéficié du fonds de soutien au cours de chacune des cinq saisons courant de 2012-2013 à 2016-2017 et répartis comme suit :
      • Jauge inférieure à 251 places : 10 théâtres
      • Jauge entre 251 et 500 places : 14 théâtres
      • Jauge entre 500 et 800 places : 12 théâtres
      • Jauge supérieure à 800 places : 3 théâtres
    • Ces 39 théâtres représentent 80 % du total actuel des membres actifs de l’ASTP, soit 48 théâtres éligibles à la garantie en 2018.

Le rôle redistributif des aides de l’ASTP en faveur des salles de plus petites jauges

Le rapport entre les aides et la taxe annuelle acquittée

Tableau
Jauge Moyenne d'aides par théâtre et par saison Taxe annuelle moyenne payée Rapport
Inférieure à 251 places (10 théâtres) 152 375 € 15 573 € 9.78
Entre 251 et 500 places (14 théâtres) 241 363 € 44 784 € 5.39
Entre 501 et 800 places (12 théâtres) 233 631 € 91 983 € 2.54
Supérieure à 800 places (3 théâtres) 293 016 € 150 360 € 1.95
Moyenne générale (39 théâtres) 220 140 € 59 938 € 3.67

  • En moyenne, un théâtre privé reçoit 220 140 € d’aides par an, pour 59 938 € de taxe fiscale qu’il acquitte, soit une ressource nette de 160 202 €.
  • Le rapport entre les montants de taxe acquittée et d’aides reçues est de 3,67 en moyenne, toutes jauges confondues. 
    • Pour les théâtres dont la jauge est inférieure à 251 places, le rapport est de 9,78 : ces théâtres reçoivent par saison une aide moyenne de 152 375 € pour 15 573 € qu’ils acquittent.
    • Concernant les théâtres dont la jauge est supérieure à 800 places, ce rapport est de 1,95 : ils reçoivent une aide moyenne de 293 016 € et acquittent 150 360 €.

« Ces écarts [entre petites et grandes salles] s’expliquent par le fait qu’il est bien plus difficile d’atteindre l'équilibre d’exploitation en petite jauge qu’en grande jauge. De plus, les leviers d’actions de l'ASTPASTPAssociation pour le soutien du théâtre privé sont beaucoup plus puissants pour les petites salles, souvent à la pointe en matière de création, que pour les grandes. Le rôle de laboratoire des petites salles ou des salles moyennes est ainsi reconnu, avec cette idée que les nouveaux talents qu’elles contribuent à révéler trouveront ensuite leur consécration dans des théâtres de plus grande jauge. Ces chiffres illustrent bien le rôle redistributif des aides de l’ASTP en faveur des salles de plus petites jauges. »

Évolution des montants moyens d’aides par théâtre et par saison (2012-2013 - 2016-2017)

Infographie

Source(s) : ASTP

  • En 2016-2017, les 39 théâtres ont reçu en moyenne des aides à hauteur de 180 217 €, en baisse de 21,2 % par rapport à 2015-2016 (247 476 €), et de 28,8 % par rapport à 2013-2014 (252 957 €).
  • En 2012-2013, première saison étudiée, le montant moyen des aides aux théâtres s'élevait à 213 708 €.  

Évolution des montants moyens d’aides par saison, par théâtre et par représentation (2012-2013 - 2016-2017)

Infographie

Source(s) : ASTP

  • En 2016-2017, en moyenne, 483 € d’aides ASTP sont affectées par représentation, en baisse de 31,8 % par rapport à 2015-2016 (708 €).
  • La saison 2015-2016 est la saison enregistrant le montant moyen d’aides par représentation le plus élevé sur la période étudiée (soit 708 €). En 2012-2013, première saison étudiée, le montant moyen d’aides par représentation était de 586 €.

« Outre les résultats d’exploitation, deux facteurs principaux contribuent aux variations mises en perspective sur les deux précédents graphiques :

• Le nombre de dossiers de garantie délivrés pour un nombre constant de théâtres attributaires (39). Entre 2012 et 2013, le nombre de dossiers est passé de 67 à 85, ce qui explique une grande partie de la part de la hausse des montants entre les saisons 2012-2013 et 2013-2014. Globalement sur le long terme, nous sommes sur une augmentation du nombre de dossiers parce que la population des membres actifs de l’ASTP s’est accrue. Nous n’avons pratiquement pas de sorties mais quelques entrées. Et, les nouveaux membres sont généralement des petites salles qui ont plus tendance à adresser des demandes de garantie. Le fait qu’il y ait peu de dossiers déposés n’est pas forcément rassurant. Cela peut vouloir dire que les théâtres ne s’engagent pas sur des longues durées car pour accéder à la garantie il faut s’engager sur un minimum de 60 représentations.

• Les évolutions dans les taux, barèmes, plafonds, que l’ASTP apporte régulièrement à ses dispositifs expliquent la variation des montants entre les saisons 2015-2016 et 2016-2017. À cet égard, la baisse des taux de garantie appliquée à compter de la saison 2016-2017 aura eu des effets importants. »

La remontée des taux de garantie applicable à compter de la saison 2018-2019

La remontée des taux de garantie applicable à compter de la saison 2018-2019

Lors de l’assemblée générale de l’ASTP, en juin 2018, a été validée la proposition du CA visant à remonter les taux de la garantie de 35 à 40 % (créations) et de 25 à 30 % (reprises), soit leur niveau en vigueur jusqu’à la saison 2015-2016. Cette mesure sera applicable à compter de la saison 2018-2019. La diminution des taux de la garantie, effective au 01/09/2016, avait été imposée par la situation des finances de l’ASTP.

Chaque théâtre membre actif de l’ASTP peut accéder à la garantie de déficit dans la limite de trois dossiers par saison (du 01/09 au 31/08) et sur un maximum de 270 représentations par saison. Une demande doit porter sur un nombre définis de représentations compris entre 60 et 120 et sur un spectacle n’ayant bénéficié d’aucune aide effective de l’ASTP au cours des cinq années précédentes.

Sur la période étudiée, en moyenne, un théâtre adresse deux demandes à la garantie par saison.

 

Les aides de l’ASTP rapportées au nombre de représentations et d’entrées payantes

« Jusqu'à une période récente, le nombre de spectacles garantis chaque saison représentait moins d’un spectacle sur trois et de l’ordre de 40 % du nombre de représentations proposées par les théâtres. Avec la généralisation du multi-horaire (spectacles jeune public en journée et deux spectacles en soirée), ces proportions ne font que diminuer. »

Montant moyen d’aides par théâtre et par nombre de représentations

Infographie

Source(s) : ASTP

Tableau
Jauge Moyenne de représentations par théâtre et par saison Moyenne d'aides par théâtre et par représentation
Inférieure à 251 places (10 théâtres) 437 349 €
Entre 251 et 500 places (14 théâtres) 410 589 €
Entre 501 et 800 places (12 théâtres) 267 874 €
Supérieure à 800 places (3 théâtres) 225 1 300 €
Moyenne générale (39 théâtres) 359 613 €

  • En moyenne, un théâtre donne 359 représentations par saison (437 en moyenne pour les théâtres dont la jauge est inférieure à 251 places, et 225 pour ceux dont la jauge est supérieure à 800 places).

« Plus la jauge du théâtre est petite, plus celui-ci est contraint de multiplier les horaires pour tenter d’amortir ses charges fixes sur un plus grand nombre d’exploitations. Les théâtres qui ne proposent qu’un horaire sont aujourd’hui rares. C'était l’inverse il y a encore dix ans.

La logique veut que les théâtres sollicitent la garantie sur les productions les plus périlleuses avec les plus grandes distributions, les décors les plus importants et les frais de publicité et de répétition les plus conséquents. 

Nous n’avons pas l’envie, ni les moyens, d’encourager la multiprogrammation en augmentant le nombre de dossiers à la garantie par saison de trois à cinq par exemple. Cette multiprogrammation n’est pas une réponse appropriée : ce n’est pas parce que les théâtres multiplient les horaires qu’ils multiplient les publics. »

  • Le montant des aides ASTP par représentation est de 613 € en moyenne (349 € en moyenne pour les théâtres dont la jauge est inférieure à 251 places, et 1 300 € pour ceux dont la jauge est supérieure à 800 places).

Montant moyen d’aides par théâtre et par entrée payante

Infographie

Source(s) : ASTP

Tableau
Jauge Moyenne d'entrées payantes par théâtre et par saison Moyenne d'aides par théâtre et par entrée payante
Inférieure à 251 places (10 théâtres) 23 654 6,44 €
Entre 251 et 500 places (14 théâtres) 56 923 4,24 €
Entre 501 et 800 places (12 théâtres) 84 085 2,78 €
Supérieure à 800 places (3 théâtres) 129 455 2,26 €
Moyenne générale (39 théâtres) 62 329 3,53 €

  • En moyenne, un théâtre enregistre 62 329 entrées payantes par saison (23 654 en moyenne pour les théâtres dont la jauge est inférieure à 251 places, et 129 455 pour ceux dont la jauge est supérieure à 800 places).
  • La prise en charge par l’ASTP du coût du billet d’un spectateur d’un théâtre est de 3,53 € (6,44 € en moyenne pour une « petite salle », et 2,26 € pour une « grande salle »).

Les aides de l’ASTP rapportées au chiffre d’affaires de la billetterie

Le chiffre d’affaires de billetterie

Le chiffre d’affaires de billetterie

La notion de chiffre d’affaires de billetterie ne correspond pas au chiffre d’affaires global d’un théâtre qui inclut également des recettes annexes (locations, privatisations, recettes de bar, droits de suite, droits de captations, recettes de coproduction…). La taxe est perçue à hauteur de 3,5 % sur le montant HT de la billetterie.

En moyenne globale, les théâtres retenus dans l'échantillon réalisent un chiffre d’affaires de billetterie annuel de 1,712 M€ pour 62 329 entrées payantes par saison et un prix moyen du billet de 27,48 € HT.

Part des aides dans le chiffre d’affaires de billetterie

Infographie

  •  Jauge inférieure à 251 places (10 théâtres)
    Chiffre d'affaires moyen de billetterie 444 929 €
    Montant moyen d'aides ASTP 152 375 €
    Soit (part des aides ASTP dans le CA de billetterie) 34 %
  •  Jauge entre 251 et 500 places (14 théâtres)
    Chiffre d'affaires moyen de billetterie 1 279 538 €
    Montant moyen d'aides ASTP 241 363 €
    Soit (part des aides ASTP dans le CA de billetterie) 19 %
  •  Jauge entre 501 et 800 places (12 théâtres)
    Chiffre d'affaires moyen de billetterie 2 628 092 €
    Montant moyen d'aides ASTP 233 631 €
    Soit (part des aides ASTP dans le CA de billetterie) 9 %
  •  Jauge supérieure à 800 places (3 théâtres)
    Chiffre d'affaires moyen de billetterie 4 295 992 €
    Montant moyen d'aides ASTP 293 016 €
    Soit (part des aides ASTP dans le CA de billetterie) 7 %
  •  Moyenne globale (39 théâtres)
    Chiffre d'affaires moyen de billetterie 1 712 510 €
    Montant moyen d'aides ASTP 220 140 €
    Soit (part des aides ASTP dans le CA de billetterie) 13 %

Source(s) : ASTP

  • En moyenne pour les théâtres étudiés, les aides ASTP représentent 13 % (soit 220 140 €) de leur CACAchiffre d'affaires de billetterie (évalué à 1,712 M€). 
  • Ce taux est de 7 % pour les théâtres de plus de 800 places ; de 9 % pour les théâtres dont la jauge est comprise entre 501 et 800 places ; de 19 % pour ceux dont la jauge est comprise entre 251 places et 500 places ; et de 34 % pour les salles de moins de 251 places. 

Part des aides dans le prix moyen du billet 

Infographie

  •  Jauge inférieure à 251 places (10 théâtres)
    Prix moyen du billet 18,81 €
    Montant moyen d'aides par billet vendu 6,44 €
    Soit (part des aides ASTP dans le prix moyen du billet) 34 %
  •  Jauge entre 251 et 500 places (14 théâtres)
    Prix moyen du billet 22,48 €
    Montant moyen d'aides par billet vendu 4,24 €
    Soit (part des aides ASTP dans le prix moyen du billet) 19 %
  •  Jauge entre 501 et 800 places (12 théâtres)
    Prix moyen du billet 31,26 €
    Montant moyen d'aides par billet vendu 2,78 €
    Soit (part des aides ASTP dans le prix moyen du billet) 9 %
  •  Jauge supérieure à 800 places (3 théâtres)
    Prix moyen du billet 33,19 €
    Montant moyen d'aides par billet vendu 2,26 €
    Soit (part des aides ASTP dans le prix moyen du billet) 7 %
  •  Moyenne globale (39 théâtres)
    Prix moyen du billet 27,48 €
    Montant moyen d'aides par billet vendu 3,53 €
    Soit (part des aides ASTP dans le prix moyen du billet) 13 %

Source(s) : ASTP

  • En moyenne, l’ASTP aide les théâtres étudiés à hauteur de 3,53 € par billet vendu sur un prix moyen du billet évalué à 27,48 € HTHTHors Taxes.
  • Cette aide est de :
    • 2,26 € pour les théâtres de plus de 800 places (pour un prix moyen du billet de 33,19 € HT) ;
    • 2,78 € pour les théâtres de 501 à 800 places (pour un prix moyen du billet de 31,26 € HT) :
    • 4,24 € pour les théâtres de 251 à 500 places (pour un prix moyen du billet de 22,48 € HT) ; 
    • 6,44 € pour les théâtres dont la jauge est inférieure à 251 places (pour un prix moyen du billet de 18,81 € HT).

« Si l’on observe une progression par tranches de jauge, il existe une forme de seuil au niveau des jauges de 500 places. Le prix moyen des places des salles de 251 à 500 places (22,48 €) les rapprochent des théâtres de moins de 250 places. Les salles de 501 à 800 places ont, elles, un prix moyen de place (31,26 €) plus proche de celui des salles de plus de 800 places (33,19 €). »

Association pour le soutien du Théâtre Privé

Fiche n° 270, créée le 27/09/13 à 13:23 - MàJ le 16/04/19 à 21:25

Association pour le soutien du Théâtre Privé

• Créée en 1964
• 60 théâtres adhérents au 01/09/2018
• Montant de la taxe perçue en 2018 : 5,98 M€
• Montant de la taxe perçue en 2017 : 5,38 M€
• 6,28 millions de billets vendus en 2018
• 5,79 millions de billets vendus en 2017
• Président : Stéphane Hillel (Théâtre de Paris)
• Délégué général : Antoine Masure
• Contact : Antoine Masure
• Tél. : 01 40 54 83 73



Association pour le soutien du Théâtre Privé
48 Rue de Laborde
75008 - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1