Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

SV 2050 : « Les bâtiments, les projets ne sont que des moyens pour être ensemble » (Ludovic Rogeau)

News Tank Culture - Paris - Actualité n°258761 - Publié le 19/07/2022 à 14:30
- +
©  NTC
Ludovic Rogeau, Jacques Renard, Maria Godlewska, Anne-Florence Duliscouët - ©  NTC

« Les architectes du Bateau Feu ont eu la bonne idée de ne pas faire d’entrée des artistes ni d’entrée du personnel, ce qui fait que tout le monde entre par le hall. (…) Les salariés s’y rencontrent, des dames viennent y jouer aux cartes, des hommes aux échecs, des jeunes gens viennent y discuter ou travailler (…). Il y a aussi des gens qui accueillent, car ce bâtiment est ouvert du matin jusqu’au soir. Il y a donc toujours de l’activité et nous avons mis en place des propositions artistiques apéritives, pour en donner le goût », déclare Ludovic Rogeau, directeur du Bateau Feu - Scène nationale de Dunkerque (Nord), lors de la rencontre « Quelle conséquence sur la conception de nouveaux lieux et l’aménagement des lieux existants pour un meilleur accès des publics ? » organisée par News Tank Culture et le Festival d’Avignon le 16/07/2022 dans le cadre de l'événement « Quel spectacle vivant en 2050 ? ». 

« Les bars sont aussi des espaces essentiels. On ne peut pas aujourd’hui prévoir de lieux sans espace pour offrir au moins à boire et de quoi se restaurer un peu. Il s’agit de créer de la convivialité sur laquelle les équipes en place dans les lieux de spectacle font un gros travail et sont très expérimentées. En tant qu’architectes, nous essayons au maximum de donner envie au public de rentrer. Mais ce sont les équipes du théâtre et leur gestion qui font que ces lieux fonctionnent », ajoute Maria Godlewska, architecte, fondatrice de Architecture MG, qui a notamment réalisé le lieu modulable qu’est La Fabrica, unique salle permanente du Festival d’Avignon livrée en 2013.

« Il faut toujours avoir en tête que le cœur de ce qu’on fait est cette relation aux gens. Les bâtiments pensés par les architectes, les projets que nous imaginons, ne sont que des moyens pour être ensemble », ajoute Ludovic Rogeau.

News Tank rend compte des échanges.


Initiées en 2021, ces deux journées de réflexion sur l’avenir du spectacle vivant sont organisées cette année les 15 et 16 juillet à l’ISTS par News Tank Culture et le Festival d’Avignon, avec le soutien du ministère de la Culture, de l’Association pour le soutien du théâtre privé et du Pass Culture. Cette 2e édition est consacrée à la question des lieux de spectacle et questionne les nouveaux modèles en devenir.

« Des propositions artistiques apéritives, pour donner le goût de l’art » (Ludovic Rogeau)

  • « Le Bateau Feu Scène nationale de Dunkerque. • Statut : association loi 1901 • Extension et restructuration du bâtiment entre 2011 et 2014. Réouverture le 16/05/2014. • Missions : - Programmation dédiée…  (Dunkerque) est la Scène nationale la plus au Nord. Il a été reconstruit et réhabilité entre 2011 et 2014, et je suis pour ma part arrivé en 2018. Ce lieu a été pensé pour le spectacle, avec deux salles (une petite salle de 200 places avec un gradin rétractable et une salle de 700 places avec un des plus grands plateaux de la région). Ce théâtre permet de faire du spectacle dans toute sa grandeur et dans toute son intimité à la fois. Les architectes ont eu la bonne idée de ne pas faire d’entrée des artistes ni d’entrée du personnel, ce qui fait que tout le monde entre par le hall. En arrivant au Bateau Feu, j’ai tout de suite eu envie de travailler dans ce hall qui est devenu un espace indispensable et est vraiment un lieu de la rencontre.
  • Les salariés s’y rencontrent, des dames viennent y jouer aux cartes, des hommes aux échecs, des jeunes gens viennent y discuter ou travailler plutôt que de rester au lycée ou d’aller dans les bars car nous avons le wifi, etc. Il y a aussi des gens qui accueillent, car ce bâtiment est ouvert du matin 9h jusqu’à 18h ou plus tard les soirs de représentation. Il y a donc toujours de l’activité et nous avons mis en place des propositions artistiques apéritives, pour en donner le goût. Il y a une fois par mois un “Midi du Bateau Feu” qui peut prendre la forme d’un concert, d’un moment de rencontre chorégraphique conté… Ils sont pensés avec les artistes et font écho à la programmation. On invite ainsi les gens qui ont passé le hall à aller plus loin, jusque dans la salle. Nous faisons aussi des after, par exemple avec une équipe de cirque québécoise nous avons fini avec un karaoké géant. Cela a extrêmement bien fonctionné, tout le monde chantait. Qu’un théâtre soit un lieu de vie, où on se sent bien, c’est important.
  • Un lieu c’est un bâtiment mais ce sont aussi des gens, une équipe, un directeur ou une directrice, des collègues qui tous rencontrent les publics. Concernant l’accessibilité, elle repose notamment sur une politique tarifaire pensée par ma prédécesseure, Hélène Cancel Coach et consultante indépendante (accompagnements RH, prise de fonction de direction, changement de projet, fusion d’établissements, etc.) @ Société H3C
    , et dans laquelle je m’inscris complètement. Il n’y a pas d’abonnement mais un tarif unique à 9 euros. Les gens viennent comme ils sont, ils n’ont pas besoin de réserver leurs places très en amont. C’est comme une sortie au cinéma.
  • Nous faisons aussi un important travail sur l’accessibilité en lien avec des réseaux sur la Langue des signes française, proposons des audiodescriptions, faisons tout un travail en direction du milieu social et médico-social. Nos salles sont donc toujours très mélangées et c’est un vrai plaisir.
  • Ce n’est pas parce que nous avons un lieu que nous nous y enfermons. Plus d’un tiers de la programmation se fait sur tout le territoire de la Communauté urbaine de Dunkerque. Cela vient notamment des relations tissées pendant les trois ans de hors les murs effectués durant les travaux, avec les maisons de quartier, les lieux partenaires, les bibliothèques… Nous allons aussi davantage dans les Flandres, notamment avec le projet “Histoires en série” qui repose sur une commande à un auteur ou une autrice et la lecture des textes dans des bibliothèques situées dans des lieux un peu perdus. Les gens nous remercient de venir jusqu’à eux et cela leur donne envie de venir nous voir à la Scène nationale.
  • Nous avons lancé avec Stéphane Frimat Directeur @ Le Vivat • Directeur @ L’Oiseau-Mouche
    , directeur du Vivat • Scène conventionnée d’intérêt national art et création • Dotée de deux espaces : le Vivat (586 places) et la Maison des Artistes (lieu de résidence artistique) • Programme 40 à 50 spectacles par… (Armentières, Nord) et son équipe, un événement intitulé “Les Flandroyantes”, qui rassemble les gens de manière informelle, avec des transats, de la bière, des frites, autour de projets artistiques. »

    Ludovic Rogeau

« Une évolution dans l’approche des constructions des lieux d’accueil » (Maria Godlewska)

  • « J’ai eu la chance d’être formée auprès des architectes Valentin Fabre et Jean Perrottet avant de créer mon agence en 1995. J’ai, depuis, toujours la chance de travailler sur des salles de spectacle. Je vois une évolution dans l’approche des constructions des lieux d’accueil. Nous réfléchissons beaucoup et travaillons étroitement avec soit la personne qui a fait le programme, soit avec l’équipe qui est à la base du programme. Si nous n’avons pas l’équipe sur place, nous travaillons toujours en collaboration étroite avec le maître d’ouvrage, et surtout avec l’équipe qui utilisera les lieux.
  • Nous avons évidemment des contraintes budgétaires, ce qui nous amène à réfléchir et à inventer beaucoup de solutions. Pour la Fabrica (Avignon) par exemple, nous avons réfléchi à l’usage du hall. C’était spécifique car il s’agit avant tout d’un lieu de répétition, mais qui devient de temps en temps un lieu de représentation. Nous avons donc conçu un espace qui est à la fois une salle et un hall. Pendant le festival, cette salle, qui est normalement la petite salle de la Fabrica où sont faites des lectures et des petites formes, change d’affectation pour la mise en place d’un grand espace durant le festival. Cette expérience nous a inspirés ensuite pour d’autres lieux. L’objectif de notre travail est aussi que chacun puisse ensuite utiliser le lieu comme il l’entend. 
  • Nous avons ainsi créé un lieu de spectacle à Châteaubernard à côté de Cognac (Charente). Il n’y avait pas de salle de spectacle dans cette ville de 3 000 habitants. Nous avons construit un lieu doté de deux salles, une polyvalente d’une capacité de 700 places et une petite salle (ancienne salle de mariage) qui s’ouvre dans le hall et est très souvent utilisée en lien avec lui pour des événements de plus grande ampleur.
  • Nous avons recréé ces espaces à plusieurs reprises, notamment récemment au Théâtre des Cordes pour la Comédie de Caen Créés sous l’impulsion de Jo Tréhard en 1969 • Obtention du label CDN en 1972 • Équipements : - le Théâtre d’Hérouville (700 places) à Hérouville-Saint-Clair - le Théâtre des Cordes (salle de… (Calvados), car cela permet d’être économique tout en offrant une polyvalence d’exploitation.
Être économique tout en offrant une polyvalence d’exploitation »
  • Je félicite les équipes de ces lieux pour leur inventivité qui vise à toujours faire vivre davantage leurs lieux. Pour ce qui nous concerne, nous sommes à l’écoute de l’ensemble des demandes des gens qui vont exploiter les lieux mais c’est leur gestion qui fait que ces lieux fonctionnent. L’architecte est peut-être le chef de l’équipe en tant que maître d’œuvre, mais nous sommes entourés de spécialistes. Le plus important pour les salles de spectacle, ce sont les scénographes et les acousticiens. Nous sommes donc à l’écoute des demandes et faisons le maximum pour y répondre.
  • Je considère que les lieux doivent être très ouverts. J’ai eu l’occasion de travailler sur des bâtiments aussi bien anciens que récents. J’ai notamment travaillé avec Fabre-Perrottet sur la Scène nationale d’Angoulême • Théâtre construit en 1870 et requalifié en 1997 • Statut : association loi 1901 • Salles et espaces : - Grande salle (690 places) - Odéon (60 places) - Studio Dominique Bagouet (100… , qui est situé dans un bâtiment du 19e siècle. Il fallait trouver des moyens pour inviter les gens à y entrer alors qu’il est très majestueux, avec un très grand escalier à franchir avant d’arriver dans le hall. La position des bornes d’accueil, pour la billetterie ou les demandes d’informations, est très importante. C’est à la fois un lieu stratégique mais qui ne doit pas tout de suite bloquer l’arrivée.
  • Les bars sont aussi des espaces essentiels. On ne peut pas aujourd’hui prévoir de lieux sans espace pour offrir au moins à boire et de quoi se restaurer un peu. Il s’agit de créer de la convivialité sur laquelle les équipes en place dans les lieux de spectacle font un gros travail et sont très expérimentées. En tant qu’architectes, nous essayons au maximum de donner envie au public de rentrer. Nous réhabilitons ainsi certains espaces inexploités, comme par exemple une très jolie cour avec un mur en pierres redécouverte au Théâtre des Cordes et dont je suis sûre que les artistes vont se saisir.
  • La réglementation nous impose de toute façon de rendre ces lieux très accessibles. Tout le monde doit pouvoir entrer. Les personnes à mobilité réduite, mais aussi les artistes doivent pouvoir rentrer de plain-pied, quelle que soit la solution, par le hall. Il est vraiment très souhaitable que les loges soient liées au hall, tout simplement pour des raisons pratiques. Au Théâtre d’Angoulême, où toute la place était prise par la scène et la salle, une très belle galerie vitrée a été construite sur tout un côté du bâtiment ancien. La réalisation a 27 ans mais n’a absolument rien perdu de sa modernité. »

    Maria Godlewska

 

« Les bâtiments pensés par les architectes, les projets que nous imaginons, ne sont que des moyens pour être ensemble » (Ludovic Rogeau)

  • « Je suis heureux d’entendre ce que dit Maria Godlewska. Nous avons en effet la responsabilité de faire vivre des bâtiments et pour cela de mettre de la relation, de mettre les gens ensemble. C’est notre plus grande responsabilité.
  • Pendant la pandémie, lors du 2e confinement, nous nous sommes dit que soit on subissait la situation, soit on prenait les rênes et on agissait. Nous avons donc fait une réunion boîte à idées d’où sont sorties plusieurs choses. Pour rassembler et accueillir des gens alors que nous ne le pouvions pas, nous avons inventé un drive-in, que nous avons proposé trois fois. Le Bateau Feu est constitué d’un grand parking, d’une grande esplanade et d’un très beau bâtiment vitré. Les acteurs ont joué dans le théâtre derrière les vitres, on a capté et projeté sur grand écran ce qu’ils faisaient, et les gens au lieu d’entrer dans la salle sont restés dans leur voiture et ont allumé leur autoradio pour écouter le son en direct. Cela a été une émotion indicible pour les artistes, l’équipe technique, les relations publiques, d’avoir à nouveau la sensation de faire notre travail alors que nous en étions empêchés et que les spectateurs soient au rendez-vous. Ils étaient sur place mais sans être en contact puisqu’installés dans leur voiture. Le spectacle avait lieu en direct et, pour applaudir, les gens klaxonnaient et faisaient des appels de phares.
  • Il faut toujours avoir en tête que le cœur de ce qu’on fait est cette relation. Les bâtiments pensés par les architectes, les projets que nous imaginons, ne sont que des moyens pour être ensemble. Il ne faut pas que les bâtiments nous en empêchent. J’ai la chance de travailler dans un bâtiment qui est fait pour et permet d’accueillir tous les spectateurs, y compris à mobilité réduite. 
  • Sur la question de l’accessibilité, une association nous a écrit pour nous remercier pour les actions que nous avions mises en place. Ils nous ont dit qu’ils avaient l’impression d’être des VIP. Ce que j’en retiens, c’est la nécessité de l’attention à chacun. »

    Ludovic Rogeau

 

  • « Cela repose sur une collaboration entre nous tous. Nous devons nous remettre en cause tout le temps, être au plus près des attentes. Il faut sans cesse se demander si on a vraiment tout fait pour que ça marche. »

    Maria Godlewska

 

  • « Nous avions amorcé peu avant le Covid le “Groupe des témoins”, initiative que je souhaite reconduire et développer. Il s’agit de réunir des gens plus ou moins proches du Bateau Feu (aussi bien des membres du CA conseil d’administration que des gens qui ne viennent pas chez nous) pour nous suivre pendant un an et proposer un regard d’étonnement sur la façon dont les choses se passent. Et ce, en tant que spectateurs bien sûr, mais ils ont aussi participé à nos réunions, générales, techniques, aux ateliers que nous organisions, etc. L’idée est d’avoir un regard renouvelé sur notre activité et des temps de discussion pour essayer de faire évoluer les choses. La démarche est assez engageante car elle représente environ 20 rendez-vous sur un an. Ce groupe ne va pas définir le projet mais nous permet d'être toujours plus perméables et à l’écoute. »

    Ludovic Rogeau 

Ludovic Rogeau


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Théâtre de La Licorne (Dunkerque)
Directeur délégué
Comédie de Saint-Étienne
Secrétaire général
Théâtre La Passerelle - Scène nationale de Gap et des Alpes du Sud
Responsable de la communication et des relations publiques

Fiche n° 26744, créée le 31/10/2017 à 12:44 - MàJ le 12/03/2019 à 11:33

Maria Godlewska


• Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en juillet 2013


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Architecture Maria Godlewska
Architecte et fondatrice
Agence Valentin Fabre et Jean Perrottet
Architecte

Fiche n° 46364, créée le 08/06/2022 à 18:20 - MàJ le 08/06/2022 à 18:37

News Tank Culture (NTC)

• Média d’information indépendant et innovant, spécialisé dans l’actualité de la musique, du spectacle vivant, et des musées, monuments et du patrimoine.
• Création : septembre 2012
• Proposant à la fois un fil d’actualités, des dossiers de fonds, des interviews et de grands entretiens, des data et un annuaire des professionnels et des organisations, News Tank Culture s’adresse aux dirigeants et acteurs de la culture. Il organise également chaque année Think Culture, une journée d'échange et de débat autour de l’innovation dans le pilotage de la culture, avec la volonté de décloisonner les secteurs culturels.

• Direction :
- Bertrand Dicale, directeur général
- Anne-Florence Duliscouët, directrice déléguée, en charge des contenus
- Jacques Renard, directeur délégué Think Culture
- Alexis Bouhelier, directeur du développement


• News Tank Culture est une filiale de News Tank Network, créée par Marc Guiraud et Frédéric Commandeur, qui a également développé :
- News Tank Sport,
- News Tank Éducation et Recherche,
- News Tank RH Management,
- News Tank Cities,
- News Tank Mobilités,
- News Tank Énergies.

Le groupe emploie une centaine de collaborateurs.


Catégorie : Média
Maison mère : News Tank (NTN)


Adresse du siège

48 rue de la Bienfaisance
75008 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 6882, créée le 03/04/2018 à 03:02 - MàJ le 28/09/2023 à 10:48

Festival d’Avignon

• Festival dédié au spectacle vivant contemporain

• Créé en 1947 par Jean Vilar

• Dispose depuis 2013 d’un lieu permanent de résidence et de création avec la FabricA

• 78e édition : du 29/06 au 21/07/2024 (dates avancées pour correspondre à la situation liée à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024)

• Chiffres de la 77e édition : du 05 au 25/07/2023

- 114 600 billets délivrés pour les spectacles payants
- 44 spectacles et 1 exposition, pour 258 représentations

• 76e édition (du 07 au 26/07/2022)
- 105 260 billets délivrés pour les représentations payantes
- 29 000 billets entrées aux manifestations gratuites
- 47 spectacles présentés pour 270 représentations jouées

• 75 édition du 05 au 25/07/2021
- Fréquentation totale : 123 912 entrées

• 74e édition prévue du 03 au 23/07/2020 annulée

• « Un Rêve d’Avignon » du 03 au 25/07/2020 : programme numérique et audiovisuel

• « Une Semaine d’art en Avignon » du 23 au 29/10/2020 (écourtée en raison du reconfinement) : 7 spectacles (5 créations et 2 premières en France) pour 35 représentations

• Directeur : Tiago Rodrigues (depuis le 01/09/2022)

• Directeur délégué : Pierre Gendronneau (depuis février 2023)

Contact : 04 90 27 66 50


Catégorie : Festival / Salon


Adresse du siège

20 Rue du Portail Boquier
84000 Avignon France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 488, créée le 27/09/2013 à 13:23 - MàJ le 25/07/2023 à 16:57

©  NTC
Ludovic Rogeau, Jacques Renard, Maria Godlewska, Anne-Florence Duliscouët - ©  NTC