Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Midem 2017 : « Trace Play, une alternative à Deezer, Spotify et Netflix » (Olivier Laouchez, Trace TV)

News Tank Culture - Paris - Actualité n°95275 - Publié le 08/06/2017 à 09:00
- +
©  News Tank
©  News Tank

« Il y avait une demande très forte de notre communauté, mais aussi des artistes, pour une nouvelle plateforme, qui soit à la fois audio et vidéo, mais aussi éditorialisée afin que les consommateurs soient guidés dans leurs choix. Il nous fallait aussi pouvoir proposer une alternative à Deezer, Spotify et Netflix en termes de prix, dans la mesure où nous nous adressons en premier lieu aux pays émergents, où l’ARPU Average Revenue Per User n’est pas très élevé. Nous lançons, donc, Trace Play, une plateforme qui propose des chaînes de télévision linéaires, des radios digitales, mais aussi des contenus audiovisuels à la demande. Elle est accessible par abonnement, facturé 2,99 €/mois, ou 29,99 €/an. Nous avons travaillé sur ce projet ces deux dernières années. La plateforme est lancée commercialement, dans le monde, le 07/06/2017 », déclare Olivier Laouchez, PDG du groupe de média Trace TV, lors de la conférence « A World Tour Of Streaming Services », organisée dans le cadre du 51e Midem, à Cannes, le 06/06/2017.

News Tank rend compte des échanges.


« L’ARPU en Amérique Latine est d’environ 5$ pour l’ensemble des services liés aux télécommunications » (S. Gama)

  • « Nous sommes basés au Brésil et actifs sur le marché depuis 2000. Nous disposons aujourd’hui de plusieurs  filiales : aux États-Unis, au Mexique, au Chili et en Colombie. Nous employons 120 personnes.
  • Nous travaillons sur deux “business units“. Nous agissons d’une part comme agrégateur et distribuons du contenu à des services de musique en ligne dans le monde. Nous développons par ailleurs des plateformes musicales pour des tiers, parmi lesquels Claro Música, notre principal projet sur ce pan d’activité.
  • Claro Música est le service de musique en ligne d’America Móvil Group, qui est l’opérateur de télécommunications latino-américain le plus important, avec 340 millions de clients. Claro Música propose des formules par abonnement, sur une base hebdomadaire ou mensuelle, ainsi que du téléchargement. Ce service est disponible dans 16 pays.
  • L’un des challenges auxquels nous devons faire face réside dans le fait que 80 % des clients d’America Móvil Group utilisent des services prépayés. Cela impacte directement la manière dont sont facturés les utilisateurs Claro Música. La plupart des utilisateurs ne peuvent pas se permettre de souscrire un abonnement mensuel. Ce qui nous a amené à développer des forfaits hebdomadaires, à prix réduits, qui ont permis de s’adresser plus facilement aux utilisateurs.
  • Autre challenge, l’ARPU Average Revenue Per User qui, en Amérique Latine, est d’environ 5 $ (environ 4,40 €) pour l’ensemble des services liés aux télécommunications (appels, SMS, Internet). C’est deux fois moins important que le montant habituellement facturé pour l’accès à un service de streaming. Il est nécessaire d’avoir cette donnée en tête lorsqu’on veut pénétrer le marché sud-américain.
  • Dernier élément à prendre en compte : la complexité dans la gestion des droits dans la région sud-américaine. Tous les pays disposent de lois et règles différentes en la matière. »

« Une proposition pour coller aux attentes d’un marché du streaming en pleine évolution » (O. Laouchez)

  • « Trace TV est un média créé il y a 14 ans en tant que groupe audiovisuel, avant lequel nous existions sous forme de magazine.
  • Notre ambition était de créer une marque dédiée aux fans de musique urbaines et de divertissements, dans les régions africaines et caribéennes.
  • Nous avons créé 22 chaînes de télévision dans le monde, qui sont éditorialisées en fonction des pays. Mais nous disposons aussi de radios, opérons des services mobiles et réalisons des événements.
  • Nous disposons de 60 millions d’abonnés payants dans le monde, qui regardent nos chaînes. Nous avons créé une communauté totalement engagée autour des musiques afro-caribéennes et des divertissements afférents, communauté qui interagit et échange au travers des différents médias mis à sa disposition.
  • Cela nous oblige à lancer sans cesse de nouveaux services et de nouvelles plateformes. Nous devons nous assurer que nos contenus, nos marques et nos artistes sont disponibles sur des médias linéaires mais aussi sur des plateformes à la demande.
  • Il y avait une demande très forte de notre communauté, mais aussi des artistes, pour une nouvelle plateforme, qui soit à la fois audio et vidéo, mais aussi éditorialisée afin que les consommateurs soient guidés dans leurs choix. Il nous fallait aussi pouvoir proposer une alternative à Deezer, Spotify et Netflix en termes de prix, dans la mesure où nous nous adressons en premier lieu aux pays émergents, où l’ARPU n’est pas très élevé.
  • Nous lançons, donc, Trace Play, une plateforme qui propose des chaînes de télévision linéaires, des radios digitales, mais aussi des contenus audiovisuels à la demande. Elle est accessible par abonnement, facturé 2,99 €/mois, ou 29,99 €/an.
  • Nous avons travaillé sur ce projet ces deux dernières années. La plateforme est lancée commercialement, dans le monde, le 07/06/2017.
  • 2 000 heures de contenus à la demande seront disponibles au lancement, dont des concerts, des films, des séries et des documentaires.
  • 30 radios musicales seront proposées, qui correspondront aux attentes de notre communauté où qu’elle soit localisée, au Moyen-Orient, Europe, Caraïbes, États-Unis, Océan Indien… Elles contiendront le meilleur de la musique afro-cubaine.
  • Voilà notre proposition pour coller aux attentes d’un marché du streaming en pleine évolution. »

« Les premiers à introduire un modèle de musique payant dans un marché dominé par la piraterie » (E. Maroun)

  • « Anghami est un service de streaming situé au Moyen-Orient, lancé il y a 5 ans. Nous avons été les premiers à introduire un modèle de musique payant dans un marché dominé par la piraterie. Aujourd’hui, nous sommes la plateforme leader, et de loin, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.
  • Cela a été possible grâce à des partenariats, comme celui que nous avons noué avec MBC, qui dispose de 10 chaînes de télévision dans la région, mais aussi avec les plus grands labels locaux. Nous disposons également de partenariats avec 20 opérateurs de télécommunications, qui donnent notamment la possibilité aux abonnés de profiter de notre service via des bundles.
  • L’abonnement est la manière la plus efficace de monétiser les contenus, mais nous essayons d’être inventifs avec les marques en proposant des alternatives à la publicité traditionnelle.
  • Notre objectif est de développer notre base d’utilisateurs, qui atteint aujourd’hui les 40 millions, mais aussi les revenus, notamment pour les producteurs et artistes qui nous confient leurs catalogues. »

    Eddy Maroun

« Une stratégie axée autour de partenariats, pour viser les consommateurs locaux » (B. Ringer)

  • « Napster est aujourd’hui disponible dans 34 pays du monde. Nous couvrons l’Europe de l’Ouest, l’Amérique, mais aussi le Japon, où nous nous sommes lancés récemment. Nous disposons d’un catalogue de 40 millions de titres.
  • Une partie de notre stratégie consiste en des partenariats pour viser les consommateurs locaux. Partenariats avec des opérateurs de téléphonie, mais aussi partenariats avec des marques qui veulent pouvoir disposer de leur propre service de streaming, à destination de leurs clients. Les partenariats les plus récents à ce titre sont ceux que nous avons noués avec iHeart Radio, pour qui nous opérons le service de streaming à la demande.
  • Au Japon, où l’on consomme de la musique essentiellement locale, signée la plupart du temps sur des labels locaux, nous avons choisi de nous adosser à Rakuten Music, un service de streaming adossé à une marque connue localement. Napster apporte la technologie ainsi que le catalogue complémentaire à celui de Rakuten. »

Midem+

Rendez-vous international des professionnels de l’écosystème de la musique et des industries créatives
Evénement repris par Hopscotch (groupe de communication), All Over/Panda Events (organisateur d’évènements culturels et de festivals musicaux) et Pianity (plateforme de NFT) en 2022, après le rachat de la marque Midem par la Ville de Cannes le 04/04/2022
• Auparavant opéré par Reed Midem/RX France (1965-2019) sous le nom de Midem
1re édition dans le nouveau format, du 24 au 27/01/2024 (500 participants)
• Edition de préfiguration du Midem+ du 19 au 21/01/2023 (100 participants)
• 56e édition du 07 au
10/06/2022 - annulée
• 55e édition du 01 au 04/06/2021, annulée et remplacée par une « Midem Digital Edition » du 16 au 19/11/2021
• 54e édition du 02 au 05/06/2020, annulée (à cause du Covid-19) et remplacée par une « Midem Digital Edition »
• 53e édition : 5 000 participants (+ 4,2 %), du 04 au 07/06/2019
52e édition : 4 800 participants (+ 9,1 %), du 05 au 08/06/2018
51e édition : 4 400 participants (stable), du 06 au 09/06/2017
• 50e édition : 4 400 participants (-20 %), du 03 au 06/06/2016
• 49e édition : 5 500 participants en 2015, soit -10 % par rapport à 2014 (6 150 participants)
• Contact : Hawa Ausset, attachée de presse de la Ville de Cannes
• Tél : 07 78 38 32 59


Catégorie : Festival / Salon


Adresse du siège


Hôtel de Ville - Mairie de Cannes
1 place Bernard Cornut Gentille
06400 Cannes France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 3187, créée le 18/03/2015 à 04:52 - MàJ le 05/02/2024 à 11:49

©  News Tank
©  News Tank