Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

4e prix « Ifcic Entreprendre dans la Culture » : Arty Farty, Petit Bain et Pims parmi les 5 lauréats

Paris - Actualité n°147938 - Publié le 23/05/2019 à 09:00
©  News Tank
©  News Tank

• Arty Farty • Organisateur d’European Lab, plateforme des acteurs de l’innovation culturelle, et du festival des Nuits sonores, dédié aux musiques électroniques• Ouverture d’un « laboratoire artistique … , organisateur des Nuits sonores et gestionnaire de lieux, distingué pour son projet d’incubateur culturel Hôtel71 (Lyon) ;
• Pims, start-up « qui aide les organisateurs de spectacles à piloter au mieux la commercialisation de leurs projets » ;
• Petit Bain, salle de concerts (Paris 13e) récompensée pour « deux projets autour de la mobilité et de la solidarité » ;
• Le Mot et le Reste, maison d'édition située à Marseille, qui « envisage de renforcer ses liens avec les librairies indépendantes sur tout le territoire » ;
• La Forêt Électrique, association qui « conçoit et développe une fabrique de cinéma, à la fois un lieu de diffusion et de vie mais aussi de création »,
tels sont les cinq lauréats du quatrième prix « Ifcic Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles Entreprendre dans la culture », remis dans le cadre du forum Entreprendre dans la culture, à l’Ensba École nationale supérieure des beaux-arts (Paris 6e), le 22/05/2019.

Ce prix, organisé par l’Ifcic et le ministère de la Culture, récompense des entreprises ou associations « ayant développé, dans le secteur culturel, un modèle économique ou une forme d’organisation remarquable, innovante, originale, responsable et/ou durable ». Son objectif est de « mettre en valeur les démarches entrepreneuriales créatives d’acteurs du secteur culturel et de soutenir et d’amplifier ces initiatives ». Le prix est doté de 30 000 € au total, et offre également aux entreprises lauréates « un suivi personnalisé de l’Ifcic sur les questions de financement ainsi que l’expertise du ministère de la Culture ».

Les organisateurs du prix ont reçu 161 dossiers pour cette quatrième édition.

« 419 entreprises soutenues par l’Ifcic en 2018 » (Jean-Paul Cluzel)

  • « Il est aujourd’hui indispensable de conforter le rôle de l’État et de ses opérateurs dans la culture. Mais nous ne pourrions pas atteindre des formes nouvelles de culture, avec des publics nouveaux, sans l’aide des entreprises privées et des entrepreneurs.
  • La raison même de l’Ifcic est d’aider les entrepreneurs culturels, via différents types d’intervention comme la garantie de prêts bancaires.
  • Les entreprises culturelles répondent à des formes d’économie très particulières, avec des revenus parfois différés dans le temps, lorsqu’il s’agit notamment de droit d’auteur. Il est important que celles-cis soient soutenues et défendues.
  • Notre action à l’Ifcic est significative, puisque nous avons soutenus 419 entreprises en 2018, sous diverses formes, et les réformes internes menées sont de nature à accentuer encore ces efforts dans les années à venir.
  • Nous avons par ailleurs noté avec satisfaction les annonces du Président de la République, la semaine dernière, lors d’un déjeuner avec les représentants des industries culturelles et créatives. Celles-ci consistent à mettre en place un fonds dédié relativement important, dans lequel l’Ifcic serait amené à jouer un rôle, et nous nous en réjouissons. »

    Jean-Paul Cluzel, président de l’Ifcic, le 22/05/2019

« Plus de 265 000 associations et 160 000 entreprises œuvrent dans le secteur culturel, nous nous en réjouissons » (Martin Ajdari)

  • « Le ministre de la Culture, retenu en conseil des ministres au moment où je vous parle, voulait souligner ici à quel point les qualités d’un entrepreneur peuvent rejoindre celles d’un artiste. Il doit se fonder sur son intuition, qui lui permet d’anticiper les mouvements de son époque, sentir l’air du temps, le devancer. Sa créativité l’oblige à tenir tête au conformisme, il doit inspirer ses semblables et tracer de nouvelles voies, qui seront empruntées après lui par d’autres.
  • Ces qualités, ici, vous les avez, et auriez pu les utiliser pour d’autres projets, dans d’autres domaines que la culture. Mais vous avez décidé de les employer pour nos secteurs, et c’est une chance pour la France et nos territoires.
  • Votre action est, plus largement, un vecteur de croissance, d’emploi, d’innovation, d’attractivité. Aujourd’hui, ce sont plus de 265 000 associations et 160 000 entreprises qui œuvrent dans le secteur culturel. Vous êtes de plus en plus nombreux à faire ce pari de l’engagement et de la création d’entreprises culturelles, nous nous en réjouissons et sommes ravis de pouvoir vous accompagner.
  • Depuis quelques années, nous déployons des actions spécifiques vers l’entreprenariat, car c’est l’une des clés du dynamisme et renouvellement de la création dans notre pays. Nous soutenons cela de trois manières :
    • la formation, via un MOOC Cours en ligne accessible à tous (massive open online course) créé avec Sciences-Po, utilisé à date par 3 500 personnes ;
    • un appel à projet lancé en 2018 pour soutenir les structures qui accompagnent les entrepreneurs culturels, appel à projet qui sera renouvelé cette année avec un montant de 600 000 € dédié à une trentaine de structures ;
    • l’organisation de rencontres interprofessionnelles comme Entreprendre dans la Culture.
  • Le prix “Ifcic Entreprendre dans la Culture” fait partie de cette politique d’accompagnement. Par ce prix, il y a une volonté du ministère d’encourager la création et l’innovation, la prise de risque et l’émergence.
  • De très nombreuses associations et entreprises ont candidaté, cette année encore : 161 dossiers au total nous sont parvenus, tous secteurs culturels confondus. Parmi ces dossiers, 20 candidatures ont été sélectionnées et soumises au jury. »

    Martin Ajdari, directeur général des médias et des industries culturelles au ministère de la Culture

Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles (IFCIC)

Établissement de crédit détenu à 49 % par l'État et le groupe Bpifrance et à 51 % par un actionnariat privé rassemblant la plupart des banques établies en France
Création : 1983

Mission : contribuer au développement des industries culturelles, en facilitant l’accès au financement bancaire des entreprises
2 mécanismes d’intervention :
- Garantie de prêt bancaire
- Prêt direct

Présidente : Marie-Laure Sauty de Chalon (depuis le 20/01/2022)
• Directeur général : Karim Mouttalib (depuis le 11/09/2020)

• Contact : Sébastien Saunier, directeurd es crédits aux entreprises culturelles et créatives
Tél. : 01 53 64 55 55


Catégorie : Banque Assurance


Adresse du siège

41 rue de la Chaussée d’Antin
75009 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 656, créée le 15/10/2013 à 09:20 - MàJ le 13/06/2024 à 16:12

Ministère de la Culture

• Création : 1959

• Missions :
- rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité et d’abord de la France,
- conduire la politique de sauvegarde, de protection et de mise en valeur du patrimoine culturel,
- favoriser la création des œuvres de l’art et de l’esprit et le développement des pratiques et des enseignements artistiques,
- définir, coordonner et évaluer la politique du Gouvernement relative aux arts du spectacle vivant et aux arts plastiques.

• Crédits de la mission Culture :
Loi de finances initiale 2024 :
3 732 M€
Loi de finances initiale 2023 : 3 513 M€
Loi de finances initiale 2022 : 3 271 M€
Loi de finances initiale 2021 : 3 015 M€
Loi de finances initiale 2020 : 2 877 M€
Loi de finances initiale 2019 : 2 930 M€
Loi de finances initiale 2018 : 2 937 M€
Loi de finances initiale 2017 : 2 901 M€
Loi de finances initiale 2016 : 2 739 M€
Loi de finances initiale 2015 : 2 595 M€
Loi de finances initiale 2014 : 2 579 M€
Loi de finances initiale 2013 : 2 627 M€

• Ministre de la Culture : Rachida Dati, depuis le 11/01/2024

• Christopher Miles
, directeur général de la création artistique
Florence Philbert, directrice générale des médias et des industries culturelles
Jean-François Hebert, directeur général des patrimoines et de l’architecture
Paul de Sinety, délégué général à la langue française et aux langues de France
Noël Corbin, délégué général à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle
• Secrétariat général : Luc Allaire

• Tél. :
01 40 15 83 31 (service presse)


Catégorie : Etat
Entité(s) affiliée(s) : Département des Etudes, de la Prospective, des Statistiques et de la Documentation


Adresse du siège

3 rue de Valois
75001 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 58, créée le 27/09/2013 à 13:23 - MàJ le 20/06/2024 à 14:50

©  News Tank
©  News Tank