Début

Notre-Dame : « Objectif d’une réouverture au culte et à la visite en avril 2024 » (Roselyne Bachelot)

Paris - Publié le mercredi 25 novembre 2020 à 12 h 00 - n° 200504 « Le chemin reste long afin de parvenir à l’objectif de restauration intégrale de la cathédrale Notre-Dame de Paris fixé par le Président de la République Emmanuel Macron. La phase de sécurisation et de consolidation va se poursuivre jusqu'à l'été 2021. Ce n’est qu’après que pourront commencer les travaux de restauration, lorsque les études préalables aux projets de restauration auront été validées par les architectes de l'État chargés des monuments historiques », déclare Roselyne BachelotRoselyne Bachelot, ministre de la Culture, lors de son audition dans le cadre du suivi de la mission d’information sur la conservation et la restauration de Notre-Dame à la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale le 24/11/2020.

« L’objectif fixé par le général d’armée Jean-Louis GeorgelinJean-Louis Georgelin, président de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, est celui d’une réouverture au culte et à la visite de Notre-Dame en avril 2024. Cette échéance reste d’actualité. Ce qui ne signifie pas que tous les travaux seront terminés à cette date », ajoute Roselyne Bachelot.

Concernant le projet de l’archevêché de Paris d'étudier la possibilité de retirer des grisailles voulues par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879) au profit de vitraux d’artistes contemporains, la ministre de la Culture rappelle que « l'État est propriétaire de Notre-Dame de Paris et a signé la charte de Venise en 1964 qui rend impossible toute dépose de ces vitraux et remplacement par des œuvres modernes ».

Roselyne Bachelot indique également que 184 M€ de dons ont été collectés sur 824 M€ de promesses de dons pour la restauration de Notre-Dame de Paris. Concernant la transparence dans l’emploi des fonds relevée par la Cour des Comptes dans son rapport sur « La conservation et la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris » rendu public le 30/09/2020, Roselyne Bachelot indique que « le financement du fonctionnement de l'établissement public maître d’ouvrage créé pour conduire le chantier de Notre-Dame par la souscription publique est justifié par le lien indissociable entre une maîtrise d’ouvrage dédiée et performante et la bonne réalisation d’un chantier d’une si vaste ampleur ».
Audition de R. Bachelot sur la restauration de Notre-Dame - © D.R.
Audition de R. Bachelot sur la restauration de Notre-Dame - © D.R.

Principales déclarations de Roselyne Bachelot lors de son audition le 24/11/2020

En réponse au rapport de la Cour des Comptes sur « la transparence dans l’emploi des fonds »

  • Dans son rapport la Cour des comptes indique que « le financement de la maîtrise d’ouvrage par les dons apparaît en contradiction avec les termes mêmes de la loi, qui réservent “exclusivement” l’utilisation des fonds collectés à des travaux (…) pour la restauration des seuls objets mobiliers appartenant à l’État et la formation aux métiers du patrimoine »

Réponse de Roselyne Bachelot

  • « Le financement du fonctionnement de l'établissement public maître d’ouvrage créé pour conduire le chantier de Notre-Dame par la souscription publique est justifié par le lien indissociable entre une maîtrise d’ouvrage dédiée et performante et la bonne réalisation d’un chantier d’une si vaste ampleur. Le pilotage des travaux, la passation des marchés, le suivi du bon avancement de chacune des très nombreuses opérations qui la composent assurée par des prestataires très divers sont essentiels à la bonne réalisation des travaux et à la tenue des délais conformément aux intentions des donateurs.
  • De même, la bonne information de ces derniers - notamment en vue de la concrétisation de leurs promesses - mais aussi du public sur le déroulement du chantier nécessite que des dépenses, d’ailleurs minimes, soient affectées à la communication. Cette affectation d’une partie marginale de la souscription nationale au financement de l'établissement public chargé de la maîtrise d’ouvrage avait clairement été indiquée par le ministre de la Culture Franck Riester Franck Riesterlors des débats sur la loi votée le 29/07/2019. Ce dernier avait déclaré :“Les fonds issus de la souscription nationale serviront aussi à financer le fonctionnement de l'établissement public” le 10/07/2020. Dans le même temps, il a été décidé que le MCMCMinistère de la Culture prendrait en charge le loyer des locaux de l'établissement public.
  • Enfin il convient de rappeler que la tutelle de l'établissement public constructeur s’exerce conformément au droit commun des opérateurs du MC. Son président a reçu une lettre de mission, un contrat d’objectifs et de performances est en cours d'élaboration et le dialogue de gestion est permanent associant en tant que de besoin le ministère des Comptes publics.
  • L’incendie de Notre-Dame de Paris a donné lieu à une vague de générosité sans précédent pour sauver l’un des monuments emblématiques de notre histoire. Le ministère de la Culture est pleinement conscient de la responsabilité qui est la sienne pour garantir en toute transparence une utilisation optimale des sommes récoltées en vue d’une restauration dans les meilleurs délais de la cathédrale ».

Le contrat d’objectifs et de performance de l'établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris fixé à 40 M€

  • « Le contrat d’objectifs et de performance sera validé au prochain conseil d’administration de l'établissement et intègrera un plafond de 5 % des dépenses totales en cumul qui a été suggéré par le cabinet d’audit, soit un maximum de 40 M€ sur toute la durée de vie de l'établissement qui dépassera sans doute les 5 ans afin de finaliser les réceptions de travaux et des paiements »
  • « Les dépenses de fonctionnement de l'établissement s'élèvent à 5,9 M€ pour 39 ETPETPÉquivalent temps plein »,
  • « L'établissement est qualifié d’opérateur de l'État dans le PLFPLFProjet de loi de finances 2021 ce qui permet d’assurer un suivi des effectifs et des équilibres financiers »

Calendrier des travaux

  • « La CNPACNPACommission nationale du patrimoine et de l’architecture a approuvé le parti de restauration consistant à rétablir l’architecture d’Eugène Viollet-le-Duc notamment en ce qui concerne la couverture et la flèche dans le respect des matériaux d’origine, soit le chêne pour la charpente et le plomb pour la couverture »,
  • « Les travaux de sécurisation et consolidation sont prévus jusqu'à l'été 2021. Les travaux définitifs de restauration débuteront dès que ces travaux de solidification seront achevés. Le confinement n’a que peu obéré le bon avancement des travaux »,
  • « Le déblaiement et le nettoyage des voûtes du transept, de la nef et du chœur sont achevés depuis mi-septembre 2020. La consolidation du transept et du chœur est achevée, elle est en cours pour la nef »,
  • « Le test de nettoyage des sols et murs des deux chapelles témoins est très concluant »,
  • « La dépose du grand orgue a commencé en août dernier et se poursuit avec les tuyaux pour une fin des travaux de restauration prévue en janvier 2021 »,
  • « La consolidation intérieure des voûtes par échafaudage et mise sous cintre a démarré dans le transept sud et dans le chœur et va se poursuivre au premier trimestre 2021 »,
  • « En revanche, suivant les préconisations de l’architecte en chef des monuments historiques, l'établissement public vient de renoncer à la mise en place du parapluie définitif prévue au premier semestre 2021 compte tenu des risques que le poids de celui-ci présenterait pour la stabilité de la cathédrale ; le maintien des protections existantes seraient donc privilégiées »,

Parvis de Notre-Dame

  • « Il est prévu de créer un village des métiers à proximité du chantier dès que de l’espace aura été libéré en enlevant des gravats. Ce sera une sorte de vitrine sur les métiers de la restauration et métiers d’art »,
  • « La Ville de Paris est encore en pleine réflexion sur la rénovation des abords de Notre-Dame. Elle envisage une réflexion autour d’un accès souterrain pour entrer dans la cathédrale. Je défendrai le respect paysager de la cathédrale. L’idée qu’on puisse orner le parvis d'œuvres d’art qui mettrait en difficulté l’unité de la cathédrale me paraîtrait contestable ».
Roselyne Bachelot
Fiche n° 39900, créée le 06/07/20 à 12:25 - MàJ le 21/10/20 à 12:09

Roselyne Bachelot



Parcours Depuis Jusqu'à
Ministère de la Culture
Ministre de la Culture Juillet 2020 Aujourd'hui
Juillet 2020 Aujourd'hui
Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale
Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale 2010 à 2012
2010 2012
Ministère de la Santé et des Sports
Ministre de la Santé et des Sports 2007 à 2010
2007 2010
Assemblée nationale
Députée de la 1re circonscription de Maine-et-Loire Juin 2007 à Juillet 2007
Juin 2007 Juillet 2007
Ministère de l'Écologie et du Développement durable
Ministre de l'Écologie et du Développement durable 2002 à 2004
2002 2004
Assemblée nationale
Députée de la 1re circonscription de Maine-et-Loire 1988 à 2002
1988 2002

• Pharmacienne de formation
• Animatrice de « 100 % Bachelot » sur RMC (2016-2017) et co-animatrice de « Le Grand 8 » sur D8 (2012-2016), chroniqueuse sur France Musique


Ministère de la Culture
Fiche n° 58, créée le 27/09/13 à 13:23 - MàJ le 20/01/21 à 17:46

Ministère de la Culture

• Création : 1959
• Missions :
- rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité et d’abord de la France,
- conduire la politique de sauvegarde, de protection et de mise en valeur du patrimoine culturel,
- favoriser la création des œuvres de l’art et de l’esprit et le développement des pratiques et des enseignements artistiques,
- définir, coordonner et évaluer la politique du Gouvernement relative aux arts du spectacle vivant et aux arts plastiques.
• Crédits de la mission Culture :
Projets de loi de finances 2021 :
3 025 M€
Loi de finances initiales 2020 : 2 877 M€
Loi de finances initiale 2019 : 2 930 M€
Loi de finances initiale 2018 : 2 937 M€
Loi de finances initiale 2017 : 2 901 M€
Loi de finances initiale 2016 : 2 739 M€
Loi de finances initiale 2015 : 2 595 M€
Loi de finances initiale 2014 : 2 579 M€
Loi de finances initiale 2013 : 2 627 M€

• Ministre de la Culture : Roselyne Bachelot, depuis le 06/07/2020

• Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la création artistique
Jean-Baptiste Gourdin, directeur général des médias et des industries culturelles
Philippe Barbat, directeur général des patrimoines et de l’architecture
Paul de Sinety, délégué général à la langue française et aux langues de France
Noël Corbin, délégué général à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle
• Secrétariat général : Luc Allaire
• Tél : 01 40 15 83 31 (service presse)




Ministère de la Culture
3 rue de Valois
75001 Paris - FRANCE
Téléphone : 01 40 15 80 00
vCard meCard .vcf VCARD

Assemblée nationale
Fiche n° 116, créée le 27/09/13 à 13:23 - MàJ le 09/04/20 à 10:06

Assemblée nationale

L’Assemblée nationale forme, avec le Sénat, le Parlement de la Cinquième République française. Son rôle principal est de débattre, d’amender et de voter les lois. Elle siège au palais Bourbon à Paris.
• Président de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation : Bruno Studer
• Contact  : Franck Guyon, Service de la communication et de l’information multimédia
• Tél. : 01 40 63 64 32



Assemblée nationale
126 rue de l'Université
75355 Paris sp 07 - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1