Début

Metz : « Un plan de soutien au théâtre et à la danse doté de 600 K€ par an sur 3 ans » (Hacène Lekadir)

Paris - Publié le mercredi 25 septembre 2019 à 15 h 20 - n° 160775 « La Ville poursuit son soutien au théâtre et à la danse en engageant un nouveau plan d’envergure pour la période 2019-2021. Il s’agit de renforcer la place du théâtre et de la danse à Metz avec l’objectif de stimuler, soutenir et encourager la création artistique messine. Les compagnies de théâtre et de danse ont souvent moins de moyens et sont plus fragiles. Il y a donc une cohérence à soutenir davantage ce pan de la création artistique. C’est aussi une forme de rattrapage vis-à-vis des autres disciplines artistiques comme la musique et les arts plastiques qui sont déjà très bien accompagnés par la Ville et disposent, eux, de grands équipements dédiés (Cité musicale-MetzCité Musicale-Metz et Centre Pompidou-MetzCentre Pompidou-Metz) », indique Hacène Lekadir, adjoint au maire de Metz en charge de la Culture, à News Tank le 25/09/2019. 

Ce plan est décliné en cinq axes « pour encourager durablement la structuration et l’émergence des compagnies et le développement des projets artistiques structurants, favoriser la création artistique et sa diffusion et développer l’accès à l’art et la culture pour tous les publics ». Il est doté d’une enveloppe totale de 600 000 euros sur trois ans. La Ville met notamment en place un dispositif de conventionnements triennaux d’objectifs et de moyens en direction de 16 compagnies messines pour leur « donner des moyens durables et de la lisibilité ».

Hacène Lekadir présente ce plan à News Tank.
© Métropole de Metz
© Métropole de Metz

« Renforcer la place du théâtre et de la danse à Metz » (Hacène Lekadir) 

« La Ville poursuit son soutien au théâtre et à la danse en engageant un nouveau plan d’envergure pour la période 2019-2021. Il s’agit d’abord de renforcer la place du théâtre et de la danse à Metz avec l’objectif de stimuler, soutenir et encourager la création artistique messine. Derrière tout cela, il y a des objectifs généraux qui nourrissent l’ensemble de notre politique culturelle : soutenir la jeune création, travailler sur la question de la démocratisation de la culture et l’EACEACÉducation artistique et culturelle, créer un vivier de compagnies et artistes messins et encourager la création artistique.

Les compagnies de théâtre et de danse ont souvent moins de moyens et sont plus fragiles. Il y a donc une cohérence à développer un plan de soutien à ce pan de la création artistique. C’est aussi une forme de rattrapage vis-à-vis des autres disciplines artistiques comme la musique et les arts plastiques qui sont très bien accompagnés et disposent, elles, de grands équipements dédiés (Cité musicale-Metz et Centre Pompidou-Metz).

Le plan est décliné en cinq axes avec une enveloppe totale dédiée de 600 000 euros par an sur trois ans (2019-2021). » (Hacène Lekadir)

Un dispositif de conventionnements triennaux d’objectifs et de moyens (2019-2021)

Ce plan a été pensé dans la continuité d’un premier, mis en place entre 2016 et 2018, qui a permis d’accompagner huit compagnies. Sur la période 2019-2021, la Ville élargit son soutien à 16 compagnies.

« L’objectif est de donner des moyens durables et de la lisibilité aux compagnies pour encourager durablement leur émergence et le développement et la promotion des projets artistiques structurants. Un conventionnement avec la Ville est aussi un levier pour obtenir d’autres conventionnements avec la Région ou l’État qui exigent très souvent des compagnies qu’elles soient déjà aidées par leur collectivité de rattachement. »

Un appel à projets a été lancé pour 2019-2021 à l’issue duquel 16 compagnies de théâtre et de danse ont été retenues (sur les 18 ayant répondu). Plusieurs types de conventionnement sont possibles :

  • Soutien au développement
  • Soutien à l'émergence
  • Soutien à la création 

Au total, c’est un budget dédié de 100 000 euros chaque année (contre 69 000 euros annuels sur la période 2016-2018).

« Ce dispositif de conventionnements triennaux a été expérimenté sur la période 2016-2018 avec des effets positifs pour les compagnies à l’image de la compagnie de danse Mirage qui a pu se structurer et véritablement émerger. 

Lorsque l’on donne des moyens et de la lisibilité aux artistes, ils y arrivent. Nous avons par ailleurs remarqué qu’en trois ans, le nombre de compagnies installées à Metz a doublé. De nombreuses compagnies ont déménagé leur siège à Metz pour profiter de tout cet écosystème artistique dynamique. Avec ce nouveau plan, nous doublons les compagnies conventionnées et accentuons cette dynamique. » 

Présentation
  • Les compagnies conventionnées en 2019-20211/3

    Les compagnies conventionnées dans le cadre du soutien au développement

    • Pardès Rimonim
    • Astrov
    • Les Bestioles
    • Les Heures Paniques
    • Mirage
    • Roland furieux
    • Théâtre en scène
  • Les compagnies conventionnées en 2019-20212/3

    Les compagnies conventionnées dans le cadre du soutien à l'émergence

    • La Bande Passante
    • Déracinémoa
    • Les 4 coins
    • Corps in situ
    • L’Ouvre-Boîtes
  • Les compagnies conventionnées en 2019-20213/3

    Les compagnies conventionnées dans le cadre du soutien à la création

    • Cie Nunatak pour Faune autobiographie en animal
    • Cie ENZ pour Tribu
    • Compagnie 22 pour Mentez-moi
    • Cie Entre les Actes pour L’éphémère.

Le développement de l’EAC 

Metz fait partie des 10 « villes laboratoires 100 % EAC » désignées par le ministère de la Culture et le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse. Ces villes s’engagent à ce que, « d’ici 2020 » 100 % des enfants bénéficient d’un projet structurant chaque année, en lien avec les acteurs culturels, et la fréquentation d’œuvres.

8 compagnies conventionnées par la Ville et 4 autre associations culturelles sont engagées dans cet « objectif 100 % EAC ». La Ville leur apporte des subventions à hauteur d’un montant de « près de 80 000 € » (dont 53 200 € aux compagnies conventionnées) dans le cadre de la 10e saison des résidences d’artistes à l’école 2019-2020, afin de leur permettre de mener avec les plus jeunes des projets d’EAC en théâtre et danse dans les établissements scolaires messins.

« Le dispositif de résidences artistiques a été mis en place afin de démocratiser l’accès à la culture. Il s’agit d’aller dans les quartiers où l’accès au spectacle ne va pas de soi, de placer la création artistique au cœur des établissements scolaires en invitant un artiste ou un collectif d’artistes à mener un travail de création in situ. Les professionnels de la culture peuvent également proposer d'échanger sur leurs métiers et leurs savoir-faire par le biais de rencontres et de stages pratiques. Pour les enfants, c’est l’occasion de découvrir, au travers de rencontres régulières et du partage d’expérience avec l’artiste invité, ce qui se joue dans un projet de création et de devenir des acteurs associés à la démarche artistique et au processus créatif.

Ces résidences sont parfois le point de départ de grands succès. C’est notamment le cas de la compagnie jeune public Les Bestioles qui a réalisé des résidences dans une école du nord de la ville. Ces résidences ont donné naissance à une création en Avignon en 2018, suivie d’une tournée nationale de 600 dates en 2019. »

Le rayonnement des artistes messins

La Ville travaille en lien étroit avec la Région Grand Est qui accompagne chaque année, depuis 2016, plusieurs compagnies régionales dans la diffusion de leurs spectacles au festival Off d’Avignon. Dans le cadre de ce programme régional, trois compagnies messines sont sélectionnées chaque année. En 2019, il s’agissait des compagnies :

  • Astrov avec Moi, Bernard
  • Théâtre en Scène avec Ventre
  • La Bande Passante avec Vies de Papier

La Ville débloque pour cet axe une enveloppe globale de 10 000 euros. 

Le soutien au lieux et festivals messins

La Ville a décidé de soutenir durablement trois lieux et festivals messins via des conventionnements pluriannuels d’objectifs et de moyens :

  • l’espace Bernard-Marie Koltès / Théâtre du Saulcy (30 000 euros)
  • le festival Hop Hop Hop (95 000 euros)
  • le festival Passages (150 000 euros)

« Cet accompagnement spécifique permet une meilleure diffusion des compagnies locales. Celles-ci peuvent répéter et créer dans ses trois lieux ainsi que dans les salles de la Cité-musicale Metz, à l’Agora (ouverte fin 2018 et dédié au jeune public) ou à Bliiida, nouvel espace dédié à la création de spectacle vivant numérique prévu en 2021. 

Nous essayons le plus possible de mettre en relation les compagnies que nous accompagnons avec les lieux et festivals messins. “Fury” pièce de la chorégraphe Sarah Baltzinger de la Cie Mirage (soutenue en 2016-2018, puis en 2019-2021, NDLR), a été créée en 2017 à l’Arsenal dans le cadre de la programmation de la Cité musicale-Metz. Cette première collaboration se poursuit aujourd’hui : Sarah Baltzinger est en résidence à la Cité musicale-Metz où elle créera en 2020 son prochain spectacle “Don’t You See It Coming?”. »

La mise à disposition de lieux de répétition, de stockage de matériel et de fabrication de décors

« Dans les prochains mois », la Ville mettra à disposition des compagnies messines un nouveau site au sein des anciens entrepôts municipaux Pouder à des fins de stockage de matériel et de construction de décors.

« C'était une demande pressante des compagnies pour qui la question des locaux est toujours délicate. Dans les entrepôts Pouder, les compagnies disposeront d’un box individuel pour stocker du matériel ainsi qu’un espace commun de fabrication de décors. Cet espace commun permet une mutualisation des dépenses. Dans un second temps, le site aura aussi vocation à être un espace de création pour les arts de la rue. »

Hacène Lekadir

Fiche n° 17041, créée le 13/04/16 à 11:03 - MàJ le 28/06/16 à 10:27

Hacène Lekadir



Parcours Depuis Jusqu'à
Cité Musicale-Metz
Président du conseil d'administration Juin 2015 Aujourd'hui
Juin 2015 Aujourd'hui
Mairie de Metz
Adjoint au maire en charge de la Culture Avril 2014 Aujourd'hui
Avril 2014 Aujourd'hui
Efluid
Analyste fonctionnel Janvier 2012 Aujourd'hui
Janvier 2012 Aujourd'hui
Mairie de Metz
Conseiller délégué vie étudiante et questions universitaires Mars 2008 à Avril 2014
Mars 2008 Avril 2014

Fiche contact vCard meCard .vcf VCARD Contact @ Lucile Wehrlé
Attachée de presse
Ville de Metz - Cabinet du Maire
03 87 55 50 85
lwehrle@mairie-metz.fr

Fin
loader mask
1