Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

SV 2050 : « Les formats développés sur les réseaux sociaux ont attiré un nouveau public » (L. Stagnara)

News Tank Culture - Paris - Actualité n°258756 - Publié le 17/07/2022 à 17:40
- +
©  D.R.
De g.à d. : Marie-Pia Bureau et Laëtita Stagnara - ©  D.R.

« Pendant le confinement, nous nous sommes rendu compte que nos programmes sur TikTok ont généré une grande communauté de spectateurs, qui s’est ensuite déplacée physiquement à la réouverture de la Gaîté Lyrique. (…) J’aime à croire que ces formats que nous avons développés lorsque nous étions fermés ont attiré un nouveau public, venu découvrir d’autres formats in situ », déclare Laëtitia Stagnara, directrice générale de la Gaîté Lyrique, lors du débat intitulé « Quelle transformation des lieux face aux outils numériques ? », dans le cadre de l'événement « Quel spectacle vivant en 2050 ? » organisé par News Tank Culture et le Festival d’Avignon le 15/07/2022 à l’ISTS Institut Supérieur des Techniques du Spectacle .

« Nous sommes face à des générations d’adultes qui ont tous été élevés devant les écrans. Cette façon d’appréhender le réel constitue un changement de culture que nous ne pouvons pas ignorer. Il faut s’emparer de ces questions en essayant de définir ce qu’est le numérique. S’agit-il de moyens de communication, d’esthétiques de jeu vidéo, de technologie ? C’est un peu tout cela à la fois. Comme l’ont indiqué les artistes Adrien Mondot Artiste, directeur artistique @ Compagnie Adrien M & Claire B
• Né en 1979 à Grenoble• Parmi les créations de la Compagnie Adrien M & Claire B :- Dernière minute (installation immersive, 2022)- Acqua…
et Claire Bardainne Artiste, directrice artistique @ Compagnie Adrien M & Claire B
• Née en 1978 à Grenoble• Parmi les créations de la Compagnie Adrien M & Claire B :- Dernière minute (installation immersive, 2022)…
, dans les lieux de spectacle, la technologie se met au service du vivant. »

News Tank rend compte des échanges.


Initiées en 2021, ces deux journées de réflexion sur l’avenir du spectacle vivant sont organisées cette année les 15 et 16 juillet à l’ISTS par News Tank Culture et le Festival d’Avignon, avec le soutien du ministère de la Culture, de l’Association pour le soutien du théâtre privé et du Pass Culture. Cette 2e édition est consacrée à la question des lieux de spectacle et questionnera les nouveaux modèles en devenir.

« Le numérique peut amener des formats de présentation différents, avec de nouveaux horaires et des formats plus courts » (Marie-Pia Bureau)

  • « La question du numérique est assez complexe dans le spectacle vivant car elle est assez peu formulée dans sa diversité. Je constate, de la part des lieux ou des équipes, une forme de résistance au numérique car il est parfois présenté comme une forme de remplacement par le biais des captations. Ce procédé permet de retransmettre de grands opéras de New York, par exemple, dans les cinémas, mais il s’agit d’une expérience parmi d’autres, qui ne remplace pas du tout celle du vivant.
  • Nous sommes face à des générations d’adultes qui ont tous été élevés devant les écrans. Cette façon d’appréhender le réel constitue un changement de culture que nous ne pouvons pas ignorer. Il faut s’emparer de ces questions en essayant de définir ce qu’est le numérique. S’agit-il de moyens de communication, d’esthétiques de jeu vidéo, de technologie ? C’est un peu tout cela à la fois. Comme l’ont indiqué Adrien Mondot et Claire Bardainne (dans le débat sur les évolutions de la forme de la représentation), dans les lieux de spectacle, la technologie se met au service du vivant.

    Le numérique fera évoluer les métiers du théâtre et la médiation »

  • Il faut arrêter d’avoir peur et ouvrir les portes un peu plus grand au numérique. Ce n’est pas aux artistes de toujours s’adapter au lieu et aux formats de représentation. De la même façon qu’au 19e siècle la publication des feuilletons dans les journaux a modifié la forme du roman, le numérique peut amener d’autres modalités de présentation du spectacle vivant, avec d’autres horaires et des formats plus courts. Un grand nombre de possibilités de formes et de formats existe, entre une installation qui ne nécessiterait aucun vivant pour la faire agir et un spectacle à 20 heures avec des acteurs sur scène. Mais cela ne peut fonctionner que si un dialogue s’installe entre les équipes de création et les équipes de direction de théâtres pour mener des expériences ensemble. Cela fera évoluer les métiers du théâtre et la médiation.

    Le numérique crée des modalités d’interaction qui ne sont pas tout à fait celle du théâtre habituellement »

  • À ce sujet, j’ai accueilli un projet produit par la Scène nationale de Bonlieu Annecy, I-Dance de l’artiste et scénographe Pierre Giner. Il a travaillé avec des start-up du territoire d’Annecy sur le développement d’une application où les gens doivent se scanner pour danser sur des phrases chorégraphiques de Rachid Ouramdane Directeur @ Chaillot - Théâtre national de la Danse
    • Danseur et chorégraphe. • Diplômé du CNDC (Angers) en 1992. • Parmi ses créations : - Corps extrêmes (2021)- Eden (2020)- Variation(s…
    , Gisèle Vienne ou Boris Charmatz Directeur artistique @ Tanztheater Wuppertal Pina Bausch • Fondateur et directeur @ Cie Terrain
    • 1996 : Prix d’auteur des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis pour…
    , par exemple. Nous avons enrichi le dispositif de médiation avec l'équipe du théâtre car l’application ne fonctionne que si les participants sont accompagnés sur la technologie, mais aussi sur l’histoire de la danse. Tout cela crée des modalités d’interaction qui ne sont pas tout à fait celle du théâtre habituellement. Outre la médiation, les participants peuvent aussi inviter d’autres personnes à danser via l’outil numérique. Cela ouvre un champ d’expérimentation énorme à déchiffrer pour les artistes. »

    Marie-Pia Bureau

« Les formats que nous avons développés sur les réseaux sociaux ont attiré un nouveau public » (Laëtitia Stagnara)

  • « Au-delà de la technologie, le numérique est une nouvelle écriture post-internet, post-numérique et post-digitale, qui est en train de s'écrire avec des codes et un langage spécifique. Nous parlons de YouTubeurs, d’Instagrameurs, d’auteurs de tweets et de posts. L’art devient algorithme et les réseaux sociaux produisent beaucoup de contenus. Un nouveau langage numérique émerge, au-delà des instruments techniques que peuvent être le mapping ou la VR Virtual reality - Réalité virtuelle . À la Gaîté Lyrique, nous travaillons sur ces aspects du numérique.

    Nous avons lancé un programme en ligne, « Plein écran », dans lequel une battle de danse était organisée une fois par mois »

  • Lorsque notre lieu a été fermé pendant le premier confinement, nous avons réfléchi à ce que signifiait une écriture à l'écran. Celle-ci n’est pas la même, si elle est destinée à Twitch, Facebook, YouTube ou TikTok. Nous avons utilisé ces différents réseaux sociaux comme des outils de création en soi, en travaillant avec un réalisateur télé. Nous avons lancé un programme en ligne appelé “Plein écran”,  dans lequel une battle de danse était organisée une fois par mois. Il s’agit de danses qui se sont viralisées sur les réseaux sociaux : le jumpstyle, le krump, le voguing style de danse urbaine né dans les années 1970 dans des clubs gay … Nous nous sommes demandé comment les scénariser en les déclinant selon une écriture singulière. Cela a bien marché si nous considérons les indicateurs de vues comme étant un critère de réussite.
  • Face aux inquiétudes que pointait du doigt Marie-Pia Bureau sur le streaming et les captations, nous nous sommes rendu compte que nos programmes sur TikTok ont généré une grande communauté de spectateurs, qui s’est ensuite déplacée physiquement à la réouverture de la Gaîté Lyrique, voir notamment notre exposition sur l’artiste Olivier Ratsi. J’aime à croire que ces formats que nous avons développés lorsque nous étions fermés ont attiré un nouveau public venu découvrir d’autres formats in situ. »

    Laëtitia Stagnara

« Sur les deux appels à projets d'“Écran vivant”, 103 propositions ont été soutenues » (Marie-Pia Bureau)

  • « En 2021 l'ONDA Office national de diffusion artistique a lancé “Écran vivant”, un dispositif post-Covid pour aider les artistes à bénéficier d’une plus large diffusion notamment par le biais du numérique. Sur les deux appels à projets, 103 propositions ont été soutenues, pour 12 régions et 3 DOM Département d’outre-mer . Une grande moitié concerne les captations, l’autre moitié concerne des champs de diffusion différents : cela passe par des artistes qui conçoivent, en parallèle de leurs créations, un autre mode de diffusion comme une web-série sur des plateformes en ligne spécialisées ou sur des sites de musées.
  • Cela permet de donner des temporalités différentes, des sujets différents et d’enrichir les projets en diffusant par exemple des portraits d’artistes. Il faut s’emparer davantage de ces différents modes de diffusions. Ce sont essentiellement les danseurs, les musiciens ou les artistes du cirque qui explorent ces nouveaux modes de diffusion. »

    Marie-Pia Bureau

  • « La Gaîté Lyrique a été conçue à l’origine pour accueillir les musiques actuelles et l’art numérique. C’est un lieu plutôt bien outillé pour présenter des diversités de formes. Notre salle de concert dispose de quatre écrans, disposés sur chaque paroi de la salle pour combiner des effets visuels sonores avec un certain degré d’immersion en fonction du projet déployé. Une petite salle appelée “La chambre sonore”, qui reprend la forme d’un lobe d’oreille, permet de travailler des notions très spécifiques telles que l'ASMR Autonomous Sensory Meridian Response .
  • Pendant le confinement, nous nous sommes dotés d’un studio de son binaural. Même si le répertoire de créations est encore maigre, probablement parce qu’il y a peu d'équipements, nous souhaitons accompagner les artistes qui souhaitent explorer cette dimension. Cela nécessite en symétrie des formations. »

    Laëtitia Stagnara

« Il faut redéfinir le pacte entre employeurs et salariés » (Laëtitia Stagnara)

  • « J’ai l’impression que nous sommes dans un modèle d’organisation sociale qui trouve ses limites et qui a besoin de se réinventer. Le schéma d’un artiste, à la fois directeur général et artistique d’une structure, qui embarque derrière lui une équipe, qui suit corps et âme un projet, avec des salaires qui demeurent malheureusement très modestes, arrive à bout de souffle.

    Les équipes souhaitent être davantage partie prenante des décisions »

  • Nous constatons aujourd’hui que le secteur du travail dans le domaine culturel est très tendu. Nous avons une vraie crise des vocations. Nous nous situons à un moment de redéfinition de la relation entre l’employeur et ses équipes. La rapidité de la circulation de l’information fait que les équipes sont en droit de demander à être davantage informées de ce qui se passe dans l’entreprise et davantage partie prenante des décisions.
  • Le télétravail a bien fonctionné pendant le confinement, ce qui implique que les équipes n’ont plus forcément envie d’une immixtion entre vie privée et vie professionnelle. Il faut redéfinir le pacte entre employeurs et salariés en se demandant ce qu’il faudrait mettre en place pour mieux déconnecter, créer du collectif différemment, réfléchir à la rémunération et à l’organisation du temps de travail. »

    Laëtitia Stagnara

  • « Sur la question du matériel et de la configuration des lieux, je n’ai jamais rencontré d’obstacles majeurs. C’est surtout la temporalité de présentation des œuvres qui change. S’il y a de la VR avec des lunettes, cela pose des questions de volumes horaires pour les équipes techniques et de travailler sur la médiation. L’arrivée du numérique fait globalement bouger la tectonique de l’organisation du travail des équipes dans les théâtres.

    Il faut voir plus grand et plus large dans l'étendue du champ des esthétiques que nous souhaitons accueillir »

  • Pour accueillir la création numérique, nous n’avons pas besoin de transformation des lieux. Il faut voir plus grand et plus large dans l'étendue du champ des esthétiques que nous souhaitons accueillir. Il faut voir plus grand et plus large. Nous avons décidé d’ouvrir un temps co-programmé avec des associations locales en charge du numérique et de la musique qui s’appelle le DAM Digital art and music .
  • Dans ce cadre, nous avons décidé de nous ouvrir à une compétition d’e-sport. Nous étions suffisamment équipés, le plus important étant d’avoir à disposition une bonne connexion wifi. Nous souhaitons à partir de cette expérience, faire rencontrer des artistes locaux avec les joueurs pour discuter d’esthétique. C’est une tentative parmi d’autres pour faire se croiser des mondes qui en partie s’ignorent encore. »

    Marie-Pia Bureau

Marie-Pia Bureau


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

ONDA
Directrice
Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon
Directrice

Fiche n° 1167, créée le 06/01/2014 à 08:30 - MàJ le 06/04/2023 à 14:29

Parcours

Gaîté Lyrique
Directrice générale
Cité des Sciences et de l’Industrie
Directrice du développement digital et de la transformation de la bibliothèque
Universcience
Responsable de l’incubateur de projet
Octant Partenaires
Chargée d’affaires private equity
Ernst & Young (EY)
Manager due diligence (audit d’acquisition) financière et stratégique

Établissement & diplôme

École du Louvre
Master d’Histoire de l’art
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Master Droit des affaires et fiscalité
HEC Paris (Ecole des hautes études commerciales de Paris)
Master en Management et stratégie d’entreprise

Fiche n° 32381, créée le 23/08/2018 à 11:09 - MàJ le 07/03/2023 à 16:13

Festival d’Avignon

• Festival dédié au spectacle vivant contemporain

• Créé en 1947 par Jean Vilar

• Dispose depuis 2013 d’un lieu permanent de résidence et de création avec la FabricA

• 78e édition : du 29/06 au 21/07/2024 (dates avancées pour correspondre à la situation liée à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024)

• Chiffres de la 77e édition : du 05 au 25/07/2023

- 114 600 billets délivrés pour les spectacles payants
- 44 spectacles et 1 exposition, pour 258 représentations

• 76e édition (du 07 au 26/07/2022)
- 105 260 billets délivrés pour les représentations payantes
- 29 000 billets entrées aux manifestations gratuites
- 47 spectacles présentés pour 270 représentations jouées

• 75 édition du 05 au 25/07/2021
- Fréquentation totale : 123 912 entrées

• 74e édition prévue du 03 au 23/07/2020 annulée

• « Un Rêve d’Avignon » du 03 au 25/07/2020 : programme numérique et audiovisuel

• « Une Semaine d’art en Avignon » du 23 au 29/10/2020 (écourtée en raison du reconfinement) : 7 spectacles (5 créations et 2 premières en France) pour 35 représentations

• Directeur : Tiago Rodrigues (depuis le 01/09/2022)

• Directeur délégué : Pierre Gendronneau (depuis février 2023)

Contact : 04 90 27 66 50


Catégorie : Festival / Salon


Adresse du siège

20 Rue du Portail Boquier
84000 Avignon France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 488, créée le 27/09/2013 à 13:23 - MàJ le 25/07/2023 à 16:57

News Tank Culture (NTC)

• Média d’information indépendant et innovant, spécialisé dans l’actualité de la musique, du spectacle vivant, et des musées, monuments et du patrimoine.
• Création : septembre 2012
• Proposant à la fois un fil d’actualités, des dossiers de fonds, des interviews et de grands entretiens, des data et un annuaire des professionnels et des organisations, News Tank Culture s’adresse aux dirigeants et acteurs de la culture. Il organise également chaque année Think Culture, une journée d'échange et de débat autour de l’innovation dans le pilotage de la culture, avec la volonté de décloisonner les secteurs culturels.

• Direction :
- Bertrand Dicale, directeur général
- Anne-Florence Duliscouët, directrice déléguée, en charge des contenus
- Jacques Renard, directeur délégué Think Culture
- Alexis Bouhelier, directeur du développement


• News Tank Culture est une filiale de News Tank Network, créée par Marc Guiraud et Frédéric Commandeur, qui a également développé :
- News Tank Sport,
- News Tank Éducation et Recherche,
- News Tank RH Management,
- News Tank Cities,
- News Tank Mobilités,
- News Tank Énergies.

Le groupe emploie une centaine de collaborateurs.


Catégorie : Média
Maison mère : News Tank (NTN)


Adresse du siège

48 rue de la Bienfaisance
75008 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 6882, créée le 03/04/2018 à 03:02 - MàJ le 28/09/2023 à 10:48