Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Le Lido : « réorganisation » et « nouvelle ligne artistique » annoncées ; 157 postes supprimés

News Tank Culture - Paris - Actualité n°251543 - Publié le 12/05/2022 à 19:00 - Mis à jour le 25/05/2022 à 17:13
- +
©  BACH photography
©  BACH photography

La direction du Lido de Paris (8e arrondissement) annonce « un projet de réorganisation dont l’objectif est de redonner [au cabaret parisien] sa pleine place sur l'échiquier des scènes créatives françaises, nationales et internationales et de conquérir de nouveaux publics grâce à une nouvelle ligne artistique ambitieuse », le 12/05/2022. Ce projet intervient après le rachat de l'établissement parisien par le groupe Accor à la société Sodexo, en décembre 2021. 

La direction du Lido explique ce choix par « la détérioration de [l']attractivité du Lido depuis dix ans et une baisse continue de sa fréquentation qui mettent en péril sa pérennité ». « Sur la dernière décennie, les pertes cumulées s’élèvent à 80 M€. Le spectacle actuel créé en 2015 n’a pas permis de redresser cette situation qui a été encore aggravée par les grèves et la crise sanitaire et le modèle du dîner-spectacle ne trouve plus son public », indique-t-elle, précisant avoir « étudié de multiples possibilités » pour faire évoluer le lieu.

Le projet de réorganisation « repose sur des investissements importants de rénovation des installations, la création d’une programmation de théâtre musical renouvelée, ainsi qu’une refonte du modèle de dîner-spectacle et revue. [Il] comprend un plan de sauvegarde de l’emploi et la suppression de 157 postes permanents, principalement au sein des services salle et artistique », indique la direction du Lido. « Plusieurs mesures financières et d’accompagnement des collaborateurs, dont des mesures de reclassement et de reconversion » sont annoncées par la direction qui a présenté le projet aux représentants du personnel du Lido. « Des réunions de consultation (…) ont débuté avec les représentants des salariés ». Elle indique également « poursuivre, avec les délégués syndicaux et le CSE Comité social et économique , des échanges transparents et constructifs ».

La CGT-Spectacle Confédération générale des travailleurs du spectacle (Fédération Nationale des Syndicats du Spectacle, du Cinéma, de l’Audiovisuel et de l’Action Culturelle) , le Synptac-CGT Syndicat national des professionnels du théâtre et des activités culturelles et le SFA Syndicat Français des Artistes interprètes appellent Sébastien Bazin, PDG Président Directeur Général du groupe Accor, à « revenir sur son projet de “refonte” du projet artistique du Lido, maintenir son activité de cabaret et conserver l’intégralité des salariés », le 13/05/2022.


« Les salariés n’ont pas à faire les frais des errements stratégiques de groupes cotés au CAC 40 » (CGT-Spectacle, Synptac-CGT et SFA)

  • « C’est non seulement une équipe de 184 salariés qui se retrouve sur la sellette, mais aussi un monument des cabarets parisiens, à la renommée internationale. (…)
  • Nous sommes d’autant plus consternés que le groupe Accor, au moment du rachat, s’était engagé à maintenir l’activité du Lido telle que nous la connaissons depuis maintenant 75 années. En lieu et place de cet engagement, à l’issue d’une réunion extraordinaire du CSE Comité social et économique (…), les élus et délégués syndicaux du Lido se sont vu présenter le mal-nommé “Plan de Sauvegarde de l’Emploi”. La direction souhaite ainsi “dégraisser” 85 % des effectifs du cabaret.
  • Alors que le groupe Sodexo a touché 700 000 € d’aides publiques au titre du Covid pour le Lido, alors que le groupe Accor, nouveau propriétaire, a bénéficié en 2021 d’un prêt garanti par l’État de 477 M€ (via AccorInvest), nous nous interrogeons fortement sur les arguments économiques avancés par la direction pour justifier de sacrifier 75 ans d’histoire du cabaret, et les salariés qui le font vivre tous les jours.
  • Les nouveaux propriétaires avancent un déficit structurel du Lido depuis une décennie, aggravé par la crise sanitaire. Si les deux dernières années ont été particulièrement éprouvantes pour le secteur du spectacle, nous sommes étonnés que le groupe Accor n’interroge pas la raison de ce déficit : pourquoi le cabaret n’a-t-il pas rouvert à plein régime pour [lui] permettre de retrouver son public ? La stratégie commerciale retenue par le groupe Accor (c’est-à-dire faire du Lido une offre parmi d’autres, sans mise en valeur particulière) est-elle pertinente ? Nous affirmons que les salariés n’ont pas à faire les frais des errements stratégiques de groupes cotés au CAC 40.
  • Nous appelons donc officiellement Sébastien Bazin, PDG Président Directeur Général du groupe Accor, à revenir sur son projet de “refonte” du projet artistique du Lido, maintenir son activité de cabaret et conserver l’intégralité des salariés. Le Lido doit vivre. »

    La CGT-Spectacle • Première fédération de musiciens au sein de la CGT (Confédération générale du travail) en 1902 • Denis Gravouil, secrétaire général élu le 26/09/2013 • Ghislain Gauthier, secrétaire général… , le Synptac-CGT • Syndicat national des professionnels du théâtre et des activités culturelles (rattaché à la CGT-Spectacle) • Né le 04/03/1968 en tant que SNETAS (Syndicat national des employés techniques et… et le SFA Syndicat professionnel des artistes dramatiques, chorégraphiques, lyriques, de variété, de cirque, des marionnettistes et des artistes traditionnels • Délégation générale : Frank Getreau, Jimmy… , le 13/05/2022

• Inauguré en 1946 par Joseph et Louis Clerico

• Propriété du groupe Sodexo entre 2006 et 2021, avant sa vente au groupe hôtelier Accor (présent dans le secteur des loisirs et de l'événementiel à travers, notamment, le naming de l’Accor Arena depuis 2015)

• Direction assurée par Jean-François Richard.

Accor

• Activités : hôtellerie, voyages, hospitalité
• Création : 1967
Marques : Raffles, Fairmont, Sofitel Legend, So, Sofitel, OneFineStay, M Gallery, pullman, swisshôtel, Grand Mercure, The Sebel, Novotel, Movenpick, Mercure, Mama Shelter, adagio, ibis, ibis styles, ibis budget, hotelF1, Thalassa
Parc hôtelier (au 31/12/2020) : 5 200 hôtels et 10 000 espaces de restauration et bars implantés dans 110 pays
• Actionnariat (au 30/06/2020) : Jin Jiang (13 %), QIA (11,3 %), Huazhu (4,2 %), KHC (6,13 %), fondateurs / administrateurs (1,2 %), salariés (1,4 %), flottant (62,6 %)
• Capitalisation boursière (au 30/06/2021) : 8,5 Md€
• Effectif (2020) : 260 000 employés
• Chiffre d’affaires (2020) : 1,621 Md€
• Résultat d’exploitation (2020) : - 665 M€
• Perte nette (2020) : 1,988 Md€
• Programme lifestyle ”ALL” (2020) : 68 millions d’abonnés
Principaux partenariats :
- Accor Arena (ancien Palais Omnisport de Paris-Bercy) : de 15 000 à 20 300 places, contrat de naming 2015-2025, 4,15 M€ par an
- Propriétaire du Lido de Paris depuis décembre 2021
-
Accor Stadium : sponsor titre de l’enceinte australienne, à Sydney (2021-2027)
- Tennis : Roland-Garros, Open d’Australie, Rolex Paris Masters (2021-2023)
- Partenaire officiel des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024
- Cyclisme : Tour de France (Ibis)
• PDG : Sébastien Bazin
• Directeur général adjoint (finances, communication et stratégie) : Jean-Jacques Morin
• Contact :
Charlotte Thouvard, SVP en charge des communications


Catégorie : Salle


Adresse du siège

Accor SA
82, rue Henri Farman
92130 Issy-les-Moulineaux France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 4555, créée le 14/12/2016 à 09:53 - MàJ le 12/05/2022 à 18:18

©  BACH photography
©  BACH photography